Emploi : "pas besoin de plus de flexibilité"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La CGT a souligné mercredi que "notre pays n'a pas besoin de plus de flexibilité" en matière de travail et s'attend à des débats "durs" lors de la négociation syndicats-patronat sur la réforme du marché du travail démarrant jeudi. La CGT s'engagera néanmoins dans un esprit "exigeant, constructif et transparent", a déclaré l'une de ses dirigeantes nationales Agnès Le Bot.

Alors que l'objectif est d'aboutir avant la fin d'année à un compromis entre davantage de souplesse pour les entreprises et de sécurité pour les salariés, Agnès Le Bot a ajouté que "on a déjà beaucoup flexibilisé contrairement à ce que veut faire croire le patronat". Pour réduire la précarité, premier volet de la feuille de route fixée par le gouvernement, la centrale de Bernard Thibault souhaite, comme la CFDT, "moduler" les cotisations d'assurance chômage pour "décourager le recours aux CDD" en les rendant plus coûteux qu'un CDI à salaire égal.

La CGT ressortira également son projet de "sécurité sociale professionnelle", pour qu'un certain nombre de droits (chômage, sécurité sociale, formation) soient "attachés à la personne", "cumulables et transférables d'une entreprise à l'autre".