Condamné pour apologie des crimes de Merah

  • A
  • A
Partagez sur :

Un Toulousain de 22 ans a été condamné mardi à 12 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir fait l'apologie des crimes de Mohamed Merah dans une diatribe antisémite publiée sur Facebook.

Wissane Hammoud, jugé pour "incitation à la haine et à la violence" pour cette diatribe publiée peu après les crimes du tueur au scooter en mars 2012, a également été condamné à verser un euro de dommages et intérêts aux trois parties civiles, la Licra, l'association cultuelle israélite de Toulouse et le Crif.

Le procureur-adjoint de Toulouse, Patrice Michel, avait requis entre 12 et 18 mois avec sursis et 5.000 euros d'amende contre lui. Il était passible de cinq ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende pour "incitation à la haine et à la violence, en raison d'une origine d'une appartenance ethnique ou religieuse" dans le cadre de la loi sur la presse de juillet 1881. Wissane Hammoud s'était réjoui  sur le réseau social Facebook des meurtres de trois enfants et d'un enseignant juifs le 19 mars 2012 à l'école Ozar Hatorah de Toulouse, affirmant que Merah aurait dû faire davantage de victimes. L'enquête menée par le SRPJ avait permis de remonter jusqu'à Wissane Hamoud, qui avait utilisé un pseudo.