Savez-vous à quoi ressemble l'odeur de la Lune ?

  • A
  • A
L'odeur de la Lune a été "reconstituée" par Michaël Moisseeff après deux mois de tests. 1:19
L'odeur de la Lune a été "reconstituée" par Michaël Moisseeff après deux mois de tests. © AFP
Partagez sur :
À partir des témoignages d'astronautes, et en s'appuyant sur la composition du sol, un généticien a imaginé l’odeur de la Lune dans le cadre d'un exposition à la Cité de l'Espace à Toulouse. Une odeur perçue différemment selon les capteurs olfactifs des uns et des autres.

À quoi peut bien ressembler l'odeur de la Lune ? Si vous ne vous êtes jamais posé cette étonnante question, un généticien "sculpteur d'arômes" se l’est posé pour vous. Dans le cadre d’une étonnante exposition à la Cité de l'Espace à Toulouse, Michaël Moissef s'est amusé à reconstituer le parfum que pourrait avoir le satellite naturel de la terre.

D'habitude, pour reconstituer une odeur - de désert, de jungle - Michaël Moisseeff va sur place, s'imprègne de l'environnement. "Si j'avais pu aller sur la Lune, me balader en flairant…", se prend-il à rêver auprès d’Europe 1. "Le ticket était cher et je suis peut-être trop vieux pour y aller", plaisante-t-il. Alors cet aromaticien a dû enquêter, s'appuyer sur les descriptions des astronautes qui ont marché sur la Lune. "En fait, c'est un gros caillou, donc il va y avoir des odeurs minérales. Neil Armstrong ou Buzz Aldrin évoquaient la poudre noire brûlée, donc un truc cramé. Ça sent un peu comme une cheminée refroidie", explique notre généticien.

 

 

Une odeur qui varie selon les nez

Pendant deux mois, Michaël Moisseff a fait des essais dans son laboratoire, tenté différents mélanges de composants et de molécules. Avant de trouver le bon équilibre. "L'odeur de la poussière de pierre, une odeur sèche avec des notes de charbon, de brûlé et puis des notes de souffre", décrit-il. "Grosso modo, c'est cette odeur de la poudre noire brûlée."

 

Une odeur de Lune que chaque personne perçoit néanmoins différemment, en fonction des molécules et des capteurs de notre nez.

Europe 1
Par Jihane Bergaoui, édité par Romain David