Découvrez les supers pouvoirs de la coquille d’œuf

  • A
  • A
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
L’œuf est l’un des produits les plus consommés au monde. Problème : sa coquille, qui recèle nombre de qualités, n’est pas, ou peu, recyclée. Certains cherchent donc à utiliser ces déchets. Notre chroniqueuse Fanny Agostini vous dit tout.

L’œuf est un ingrédient de base pour de nombreuses recettes : gâteaux, pasta, omelettes… Il fait partie du quotidien, et ce dans de nombreuses cultures à travers le monde. Pourtant, nous passons la plupart du temps à côté des propriétés quasi-miraculeuses de l’un de ses constituants, qui se retrouve le plus souvent directement à la poubelle : la coquille !

Or la coquille, qui pèse en moyenne six grammes, est particulièrement riche en calcium, qui a lui seul compose 37,5% de celle-ci. Le reste est constitué de minéraux comme du carbonate (58% de la composition), du magnésium et du phosphore. On trouve aussi un peu de matière organique et de l’eau, le tout pour une résistance optimale ; une coquille peut en effet résister à une pression de quatre kilogrammes ! Une véritable prouesse de Mère Nature qui réside dans la structure cristalline de cet impressionnant bouclier. 

Un engrais et un repoussoir à parasites

Outre son rôle de protection pour le futur poussin qui en sortira, la coquille peut servir à de nombreuses autres utilisations. La première, c’est l’engrais ! De par sa composition en minéraux, la coquille d’œuf se révèle être un formidable engrais naturel une fois réduite en poudre et déposée au pied des plantes.

Elle est aussi une arme de choix pour lutter contre la cloque du pêcher - un champignon qui s’attaque aux feuilles des arbres - et protège les plantations de poireaux, ails et oignons des ravages causés par les larves de certains papillons baptisés "teignes du poireaux". Ces papillons, qui pondent généralement sur les végétaux, préféreront en effet déposer leurs œufs dans des coquilles vides si le choix leur en est donné.

La coquille peut encore être utilisée comme répulsif à limaces et escargots lorsque ceux-ci ont tendance à grignoter nos plants de salade ; il suffit simplement de la broyer grossièrement et de dessiner des cercles autour des plantes que l’on souhaite protéger. La barrière découragera tous les gastéropodes, même les plus courageux ! 

Technique de grand-mère

Les utilisations de la coquille d’œuf ne s’arrêtent pas là, puisqu’il est aussi possible de s’en servir contre les carences en calcium et en minéraux. Pour cela, rien de plus facile : il faut mettre un œuf dans un verre d’eau et le laisser reposer toute la nuit. Les minéraux contenus dans la coquille vont alors se déposer au fond du verre, et il ne restera plus qu’à boire le liquide le lendemain pour reminéraliser son organisme ! Une technique que nos grands-mères avaient d’ailleurs bien comprise, et il y a encore quelques décennies, il n’était pas rare de les voir donner ce genre de décoction à leurs petits-enfants pour les fortifier ! 

L’intérieur des coquilles d’œufs quant à lui peut servir de bandage cicatrisant, en récupérant la peau qui le tapisse (la petite membrane blanche sur la partie intérieure de la coquille) et en l'appliquant sur les brûlures, les coupures, et même les piqures d’insectes qui disparaissent alors en peu de temps. Vous l’aurez compris, l’œuf est bien plus qu’un simple ingrédient de cuisine ; ses utilisations peuvent être multiples et de nouvelles sont encore à dévoiler ! Des Américains ont par exemple découvert que les coquilles d’œufs mélangées à de la peau de tomate pourraient remplacer le noir de carbone utilisé dans la fabrication des pneus donnant ainsi naissance aux premiers pneus écologiques! 

Europe 1
Par Fanny Agostini, édité par Rémi Duchemin

Les + lus