Cancer du poumon : des avancées prometteuses pour un traitement

  • A
  • A
Le cancer du poumon touche 27.000 nouvelles personnes chaque année en France, notamment à cause du tabac
Le cancer du poumon touche 27.000 nouvelles personnes chaque année en France, notamment à cause du tabac © AFP
Partagez sur :
L'essai associe la chimiothérapie et l'immunothérapie, qui réactive le système immunitaire contre les cellules cancéreuses. Après un an, 70% des 600 patients sont toujours en vie.

C'est une avancée qui redonne espoir à nombre de patients. Une étude internationale, présentée au congrès annuel de cancérologie à Chicago, pourrait ouvrir la voie à un traitement du cancer du poumon métastatique, comme le souligne Le Parisien. L'idée de cet essai est d'associer la chimiothérapie classique et l'immunothérapie, qui réactive le système immunitaire contre les cellules cancéreuses.

Depuis 2017, certains malades reçoivent, dès la pose du diagnostic, un médicament d'immunothérapie, baptisé le Keytruda. Et les résultats sont encourageants : après un an, 70% des 600 patients sont toujours en vie et la maladie ne progresse plus. "Avec la chimio seule, les chances de survie, au bout de douze mois, sont seulement d’une sur deux", explique au Parisien le pneumologue Nicolas Gorard. 

27.000 personnes touchées en France chaque année. Ce traitement combiné pourrait arriver l'année prochaine sur le marché français. Ce cancer, particulièrement grave, touche 27.000 nouvelles personnes chaque année en France, notamment à cause du tabac.