Quels sont les bons réflexes en cas d’hypoglycémie ?

  • A
  • A
2:41
© FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Mardi, dans "Sans rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed a livré ses conseils pour faire face à une crise d'hypoglycémie. 
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Sensation de malaise, perte d'énergie, les symptômes d'une crise d’hypoglycémie sont connus, même s'ils peuvent parfois être confondus avec un malaise vagal classique. Mardi, dans Sans rendez-vous, sur Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed a livré quelques conseils pour bien distinguer les signes de cette baisse du taux de sucre dans le sang, ainsi que les bons réflexes à adopter. 

Comment reconnaît-on l'hypoglycémie ? 

L'hypoglycémie se traduit "par une baisse anormale du glucose dans le sang, avec une glycémie inférieure à 0,7 grammes par litre", explique Jimmy Mohamed, précisant toutefois que les symptômes sont propres à chacun.

Parmi ceux-ci : des sueurs, une pâleur, une sensation de faim ou de faiblesse, une vision floue, ou encore des tremblements. Chez l'enfant, des troubles de l’humeur peuvent également constituer un signe d'hypoglycémie. 

Une trop forte consommation d'alcool peut également entraîner une baisse du taux de glucose dans le sang. Cependant, rappelle Jimmy Mohamed, "l'hypoglycémie survient principalement chez les diabétiques traités par insuline". 

Quels sont les réflexes à adopter ?

"Il faut cesser son activité de toute urgence", préconise le docteur, avant de se "resucrer". Pour cela, il faut prendre "l'équivalent de 15 grammes de sucres, soit trois morceaux de sucre, une brique de jus de 15 centilitres, une petite canette de soda non light de 15 centilitres, ou encore une cuillère à soupe de confiture ou de miel". Après s'être réapprovisionné en sucre, il faut ensuite contrôler à nouveau sa glycémie quinze minutes plus tard, pour voir si elle n'a pas rechuté. 

Un nouveau spray nasal bientôt disponible

Un nouveau médicament va bientôt venir simplifier la vie des personnes sujettes à des crises d’hypoglycémie. Actuellement, en cas hypoglycémie sévère, en dehors de l'hôpital, il faut s'injecter du "glucagon" par une piqûre intramusculaire.

Mais "l'Agence européenne du médicament vient de se prononcer en faveur de l'autorisation de la mise sur le marché d'une forme intranasal du 'glucagon'", indique Jimmy Mohamed. Ainsi, une simple inhalation permettra de faire remonter la glycémie. Ce spray "sera disponible dans quelques mois, à partir de 4 ans chez l'enfant", explique encore Jimmy Mohamed. 

Europe 1
Par Antoine Terrel