Europe 1 Éric Caumes 2:59
  • Copié
Solène Leroux , modifié à
Le professeur Éric Caumes a donné un peu d'espoir ce matin sur Europe 1. Invité de Dimitri Pavlenko, l'infectiologue a évoqué un coronavirus "de moins en moins pathogène au fur et à mesure que les vagues se succèdent". Une possibilité qu'il évoque au regard de l'histoire des épidémies.

Une source d'espoir. Invité de Dimitri Pavlenko dans Europe Matin ce vendredi, le professeur Éric Caumes a donné quelques raisons d'espérer sur les prochaines vagues de Covid-19 . "Le scénario optimiste, et c'est le bon scénario, en se basant sur l'histoire des épidémies, notamment sur l'histoire du dernier coronavirus" connu. Avec ce dernier, "c'est ce qui s'est passé", affirme le spécialiste. "On va, de vague en vague, de moins en moins pathogène au fur et à mesure que les vagues arrivent." Et de rappeler que ce potentiel scénario est possible grâce "à ce que nous enseigne l'histoire des épidémies".

Le début de la fin de la crise ?

Interrogé sur un début de sortie de crise sanitaire, l'infectiologue s'est tout de même montré prudent. "Aucun d'entre nous n'osera vous le dire", a-t-il assuré. "Surtout en ce moment, où on est en train d'affronter une vague explosive" de coronavirus. Si cette cinquième vague semble moins virulente que les dernières, elle "touche principalement les jeunes", rappelle Éric Caumes. "Parce que ce sont les moins vaccinés, mais aussi puisque c'est là où ça circule le plus."