Pourquoi la grossesse dure-t-elle neuf mois ?

  • Copié
Ugo Pascolo , modifié à
Invité de "Bienfait pour vous", Bernard Sablonnière, professeur de biologie moléculaire à la faculté de médecine de Lille, explique pourquoi la grossesse chez les femmes dure spécifiquement neuf mois. Pour ce médecin, "la nature est bien faite".
INTERVIEW

C'est un mécanisme complexe qui a permis la survie de l'espèce humaine : la grossesse. Mais pourquoi dure-t-elle neuf mois ? C'est une des questions à laquelle répond, dans Bienfait pour vous sur Europe 1, Bernard Sablonnière, professeur de biologie moléculaire à la faculté de médecine de Lille et médecin neurobiologiste. Pour celui qui est également l'auteur du livre Les mystères du corps humain : Petits et grands secrets de nos organes, le miracle de la vie n'est plus un secret.

"Une question d'énergie"

"Toutes les femmes qui ont eu un bébé savent qu'à la fin, c'est dur. Il y a d'abord la taille du bébé : on peut imaginer que si la grossesse était plus longue, et donc le bébé plus gros, les femmes devraient avoir un bassin plus large. Mais des chercheurs ont démontré que c'était avant tout une question d'énergie", détaille le chercheur au micro d'Europe 1.

Pour illustrer ses propos, le docteur Sablonnière prend un exemple simple. "Un coureur du Tour de France peut multiplier sa consommation d'énergie par quatre pendant les huit heures d'une journée de course, et sur la totalité des différentes étapes. Mais pour une femme enceinte qui en est à son troisième trimestre, entre le septième et la fin du neuvième mois, sa consommation d'énergie est multipliée par deux, voire deux et demi."

"La nature est bien faite"

Un chiffre certes inférieur à celui du cycliste, mais dans le cas de la future mère, la surconsommation d'énergie est "permanente", fait valoir Bernard Sablonnière. "Donc à ce stade, le corps humain aurait du mal à faire plus en continuant à équilibrer l'énergie entre le cerveau, les organes et le bébé." Finalement, c'est tout simplement parce que le corps ne pourrait pas en supporter plus que la grossesse ne s'éternise pas au-delà. Et le spécialiste de commenter : "La nature est bien faite."