Méduses, guêpes, moustiques… Comment réagir en cas de piqûre ?

  • A
  • A
Erreur à ne pas commettre après une piqûre de guêpe : se frotter.
Erreur à ne pas commettre après une piqûre de guêpe : se frotter. © DANIEL KARMANN / DPA / AFP
Partagez sur :
Face aux piqûres, chacun a ses méthodes. Et pour beaucoup d’entre elles… ça ne fonctionne pas. Il existe pourtant des astuces qui ont fait leur preuve.

Chaque week-end de l’été, dans le magazine de la santé, Europe 1 s’intéresse aux petits bobos des vacances. Au menu cette semaine : comment faire face aux piqûres en tous genres ? Contre les attaques de méduses, de guêpes ou de moustiques, chacun a ses astuces. Mais toutes ne sont pas vraiment efficaces…    

Retrouvez ces conseils, et bien d'autres encore, dimanche de 10h à 11h, dans Votre magazine santé bien-être, présenté par Mélanie Gomez, sur Europe 1

Que faire pour les piqûres de méduses ?

"Il y a ce mythe qui dit que face à une piqûre de méduse, il faut se faire pipi dessus", relaye un vacancier au micro d’Europe 1.

Mais pour le docteur Jimmy Mohamed, chroniqueur à Europe 1 et auteur de En attendant le docteur… (Flammarion), cette méthode "n’a pas d'intérêt et risque même d’entraîner une surinfection".

La première chose à faire face à une piqûre de méduse, c’est bien de rincer, mais plutôt avec de l’eau de mer, ou de l’eau salé. "Si on rince à l’eau douce ou avec une bouteille d’eau, on risque de faire éclater les fragments urticants et cela peut empirer les choses", explique le généraliste. Et d’ajouter : "Ce qui peut servir, c'est de recouvrir de sable, ça va assécher. Et puis avec une carte, une carte bancaire ou postale par exemple, on va gratter et enlever les petits filets urticants".

Avec un briquet, un sèche-cheveux (n’hésitez pas à demander au poste de secours s’ils en ont un) ou une cigarette, vous pouvez aussi approcher la source de chaleur de votre plaie, cela pourra aider à désintégrer le venin.

Et surtout on n’oublie pas : une méduse, même morte, ne doit, autant que possible, pas être touchée.

Que faire pour les piqûres de guêpes et d’abeilles ?

"Je mets du vinaigre blanc, ça ne pique plus après", indique une autre vacancière à Europe 1.

Pour le docteur Jimmy Mohamed, cela peut effectivement s’avérer utile. Mais il ne conseille pas de le faire pour autant. "Cela peut être soit du vinaigre, soit du bicarbonate. Le problème, c’est que cela dépend de la piqûre. Elle peut être acide ou alcaline. Quand on ne sait pas, mieux vaut ne rien mettre", estime le généraliste.

Autre erreur à ne pas commettre : se frotter. "En se frottant, on fait éclater le dard et le venin va partir" dans votre peau, explique le médecin. Pour évacuer le venin, optez plutôt pour une pompe à venin, que vous trouverez en pharmacie pour une dizaine d’euros.

Vous pouvez, là encore, vous aider d’une carte bancaire pour enlever le dard. Et pour désinfecter, utilisez un antiseptique plutôt que du vinaigre, donc.

Enfin, il est important de savoir que pour un adulte (qui n'est pas allergique), au-delà de 20 piqûres, il est fortement conseillé d’aller aux urgences. Pour un enfant, c’est 5, voire 3 ou 4 selon la zone où il a été piqué. De toutes les manières, au-dessus de trois piqûres sur un enfant, il est conseillé d’appeler, a minima, le 115 pour demander conseil. Et si possible aller aux urgences. 

Que faire pour les piqûres de moustiques ?

"Quand on se fait piquer par un moustique, on passe de la citronnelle, toujours", confie une dernière vacancière.

Là encore, selon notre médecin, cela n’a pas beaucoup d’efficacité. En revanche, "une crème apaisante peut vraiment soulager, surtout les petits enfants qui se grattent parfois avec des ongles un peu sales, ce qui peut entraîner une surinfection". Procurez-vous une crème à base de corticoïdes, en demandant conseil à votre pharmacien.

Dernière astuce : le déodorant. "Ou un pansement alcoolisé, c’est mieux que rien, cela peut apaiser" la sensation d’irritation, conclut Jimmy Mohammed.