LA QUESTION SEXO - Qu'est-ce que la bisexualité ?

  • A
  • A
Des couples s'embrassent lors de la Gay Pride à Pristina, au Kosovo, le 10 octobre 2019
Des couples s'embrassent lors de la Gay Pride à Pristina, au Kosovo, le 10 octobre 2019 © Armend NIMANI / AFP
Partagez sur :
Mardi, dans l'émission "Sans Rendez-Vous", la sexologue Catherine Blanc répond à un auditeur qui s'interroge sur la bisexualité. Hétérosexualité, homosexualité et trouple sont au menu !
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Benjamin, 27 ans et originaire de Rouen, s’interroge : "Est-ce que la bisexualité existe vraiment ? Est-ce qu’on n’a pas toujours une préférence tout de même ?". Pour rappel, la bisexualité consiste à avoir une pratique sexuelle hétérosexuelle et homosexuelle. La personne bisexuelle évolue du côté masculin et du côté féminin d'elle-même, elle cherche son épanouissement d’un côté comme de l’autre. "Encore que le féminin ne soit pas toujours porté par le féminin et le masculin par le masculin", rappelle Catherine Blanc dans "Sans Rendez-Vous".

La bisexualité existe-t-elle vraiment ? N’a-t-on pas forcément une petite préférence pour un sexe ou pour l’autre ?

Je n’aime pas trop le terme de "préférence". D'une certaine manière, c’est un jeu avec la partie dont on sait qu’elle n’est pas légitime, pour certaines personnes, ce sera d'être hétérosexuelles car elles se sentent profondément homosexuelles et ce sera un peu une trahison, une infidélité, à leur mode de fonctionnement. Pour d’autres, ce sera aller vers l’homosexualité en se sentant profondément hétérosexuelles. Il n'y a donc non pas une préférence mais plutôt une sorte d’inscription qui cherche à explorer autre chose dans une rébellion.

Une personne est bisexuelle dès le début de sa sexualité ou le devient-elle ?

Avant la sexualité, nous nous construisons avec des images, ce qu’on appelle des imago, féminines et masculines. Nous nous construisons dans un modèle hérité de papa et un modèle hérité de maman. Cela nous donne deux images de nous-même. Quand arrive l’âge de 2 ans et demi, trois ans, nous découvrons notre genre. Nous le découvrons par le biais du langage, c’est-à-dire par l’attribution du pronom féminin ou masculin de façon définitive.

L’enfant entend qu’on lui attribue le "il" comme papa exclusivement ou le "elle" comme maman exclusivement. C’est une découverte qui peut être douloureuse pour l’enfant puisque c’est comme si on l’amputait d’une partie de lui-même. Tous les jeux vont être possibles pour essayer de nier cette appartenance genrée, et plus tard, cela peut se transformer en un déni de notre appartenance de genre.

La bisexualité est-elle plus fréquente chez les hommes ou chez les femmes ?

Cela touche autant les deux sexes mais cela ne répond pas forcément aux mêmes attentes, aux mêmes recherches. Par exemple, dans un couple hétérosexuel qui a des expériences homosexuelles, l’homme va peut-être rechercher quelque chose de plus sexuel alors que la femme cherchera plus quelque chose de tendre.

Cela ne veut pas dire pour autant que la sexualité féminine est toute tendresse et la sexualité masculine toute agressivité mais fondamentalement, les hommes vont aller chercher un côté plus animal et bestial quand les femmes attendront quelque chose de plus maternant, de plus rond, de plus à l’écoute de ce qu’elle sont. Cela rend compte de nos ambivalences mais cela rend aussi compte de ce qui manque dans le couple.

Quand on est bisexuel, est-on en couple avec une seule personne ?

Il y a des personnes qui sont en couple avec une seule personne mais qui, en dehors de leur couple, ont une vie sexuelle avec une personne du même genre qu’elles. Ou l’inverse, la personne est en couple avec une personne du même sexe mais a une vie sexuelle hétérosexuelle. Le film français Gazon Maudit raconte bien aussi les organisations à trois. Il y a des trouples qui vivent ensemble très officiellement.

Est-ce que le trouple peut vraiment fonctionner ?

C’est toute la question mais les couples sont aussi dans les cabinets de thérapie ! Il n’y a pas besoin d’être à trois pour que ce soit parfois déjà très complexe.

Europe 1
Par Europe1.fr