Insuffisance cardiaque : trois symptômes qui doivent vous inciter à consulter

, modifié à
  • A
  • A
1:05
© AFP
Partagez sur :
Ils n'ont l'air de rien, et pourtant… Ces symptômes sont potentiellement les signes avant-coureurs d'une insuffisance cardiaque. En France, 1,5 million de personnes sont concernées. 

L'insuffisance cardiaque est une maladie mal connue et qui cause pourtant un décès toutes les sept minutes en France. En France, 1,5 million de personnes sont concernées, dont un quart sont âgés de moins de 50 ans, selon les chiffres de la Société française de Cardiologie, dévoilés mercredi.

En France, sur mille patients insuffisants cardiaques hospitalisés en urgence, plus de 80% ont souffert de signes avant-coureurs, parfois plusieurs semaines ou mois avant, et les ont négligés. Alors quels sont signes qui doivent pousser à consulter ? Europe 1 a posé la question au Professeur Thibaut Damy, cardiologue au CHU de Créteil.

 

  • Vous vous sentez essoufflé

"Ce qui doit alerter les gens, c'est la survenue d'un essoufflement pour des efforts qui n'en provoquaient pas initialement", prévient Pr Thibaut Damy. Si l'on n'arrive plus à suivre lors d'une simple promenade dans la rue, il faut consulter. "Etre essoufflé quand on monte les escaliers, c'est vraiment un indice", souligne le cardiologue.

  • Vous avez les pieds qui gonflent

Vous avez "les pieds qui gonflent et du mal à lasser ses chaussures" ? C'est peut-être le signe de la survenue d'œdèmes, symptôme fréquent de la pathologie.

  • Vous avez pris du poids

"Quand ces œdèmes sont importants, ils peuvent être associés à une prise de poids", indique Pr Thibaut Damy. "Au stade ultime de la maladie, lorsque le diagnostic n'a pas été fait, on peut avoir des patients qui ont pris 10 à 15 kilos d'eau en quelques semaines".

Consulter rapidement

Comme la Société française de Cardiologie, le Pr Damy tire la sonnette d'alarme. "Il arrive fréquemment que nous ayons en consultation des patients qui ont ces symptômes depuis plusieurs mois, voire des années. C'est vraiment très important de prendre la maladie au début afin de mettre en place les traitements, et ainsi éviter l'issue fatale ou la transplantation cardiaque."

Europe 1
Par Mélanie Gomez, édité par Anaïs Huet