Coronavirus : Olivier Véran espère pouvoir effectuer 50.000 tests "classiques" par jour d'ici fin avril

, modifié à
  • A
  • A
Olivier Véran espère augmenter la capacité de dépistage du coronavirus.
Olivier Véran espère augmenter la capacité de dépistage du coronavirus.
Partagez sur :
Lors d'un point d'informations, samedi aux côtés du Premier ministre, le ministre de la Santé Olivier Véran a fixé un objectif de dépistage : il espère pouvoir procéder à 50.000 tests classiques et 30.000 tests rapides quotidiennement d'ici la fin du mois d'avril.

La France va monter en régime pour réaliser les tests détectant le coronavirus. Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé, Olivier Véran, donnaient un point d'informations, samedi, pour dresser un état des lieux de l'épidémie de coronavirus. Sujet de polémique, l'enjeu du dépistage a été abordé par le ministre de la Santé. Il a notamment déclaré que l'objectif était de pouvoir réaliser "50.000 tests classiques et 30.000 tests rapides" quotidiennement d'ici la fin du mois d'avril.

"La France a passé une commande pour cinq millions de tests rapides qui [...] permettront d'augmenter nos capacités de dépistage de l'ordre de 30.000 tests supplémentaires par jour au mois d'avril, 60.000 au mois de mai et plus de 100.000 tests par jour au mois de juin", a indiqué Olivier Véran. Ils s'ajouteront aux "50.000 tests" classiques qui seront réalisés chaque jour "d'ici la fin du mois d'avril", contre 12.000 actuellement.