Cinq astuces de la philosophie pour nous aider à rester de bonne humeur

  • Copié
Gauthier Delomez
Souvent associée à l'école, la pratique de la philosophie a pourtant des bienfaits dans la vie quotidienne. C'est pour cela que Julia Vignali et Mélanie Gomez ont accueilli Laurence Devillairs, philosophe, et Michel Lejoyeux, psychiatre, qui ont évoqué des astuces pour garder la bonne humeur.

Les conseils de Montaigne sont "très concrets, très éclairés", affirme le professeur Michel Lejoyeux, psychiatre et auteur du livre En bonne santé avec Montaigne. S'il faut privilégier les exercices du corps pour préserver sa santé, les exercices de l'esprit peuvent également s'avérer bénéfique. C'est ce qu'il a expliqué aux côtés de la philosophe Laurence Devillairs dans l'émission Bienfait pour vous. Au micro de Julia Vignali et Mélanie Gomez, les deux invités ont abordé les bienfaits de la pratique de la philosophie sur la vie quotidienne.

Ne pas séparer le corps et l'âme 

Pour Laurence Devillairs, "il est difficile de penser quand on a mal quelque part. La philosophie soigne du fait que l'âme et le corps vont ensemble, parce qu'on peut avoir une tendance à vouloir ne vivre que dans l'esprit, ou à cultiver sa forme physique. La philosophie nous dit 'pas l'un sans l'autre', c'est son premier bienfait", expose-t-elle sur Europe 1.

Chasser la tristesse par l'optimisme

Si Montaigne est une référence en matière de philosophie, le professeur Michel Lejoyeux évoque le caractère d'éternel optimiste du penseur qui peut permettre d'évacuer la tristesse. "(Montaigne) fait la différence entre ce qu'on appelle la dépression mélancolique, qui est un sujet médical, et la tristesse qu'il faut chasser, ne pas aimer et considérer comme une voix étrangère qui se trompe. On a dès le départ une thérapie comportementale", ajoute le professeur.

Rechercher la vérité

Les maux de certaines personnes peuvent être dus à la réalité. La philosophie enseigne à vivre avec et à être lucide, comme l'explique Laurence Devillairs. "La lucidité fait à la fois du mal, parce qu'elle demande d'ouvrir les yeux, de voir ce qu'on n'a pas envie de voir, mais en faisant du mal, cette lucidité fait du bien, c'est ce que dit Montaigne", enchérit la philosophe. Montaigne invitait ses lecteurs "à quasiment s'ouvrir les tripes et les cotes pour voir ce qu'il y a à l'intérieur et sans concession parce que la vérité fera du bien de toute façon", détaille Laurence Devillairs.

La recherche de la vérité "délivre des faux semblants, des opinions qu'on nous impose, des opinions fausses que l'on a sur soi, de ses tristesses...", indique la philosophe.

Porter sur soi des phrases de Montaigne

Laurence Devillairs invite également les auditeurs à porter avec soi une "trousse anti-stress", garnie de citations de Montaigne. "Je crois qu'il faut avoir sur soi des bouts de phrase de Montaigne", défend la philosophe sur Europe 1. Et Laurence Devillairs de citer notamment "Quand je danse, je danse. Quand je dors, je dors". "Montaigne dit qu'il faut absolument habiter ce qu'on est en train de faire. Il faut accompagner son action de son attention", affirme-t-elle.

Manger des champignons

Michel Lejoyeux met lui en avant un conseil du philosophe français, qui était de consommer des champignons. "Une étude sur l'alimentation et la bonne humeur qui vient de sortir montre que les personnes qui mangent 20 grammes par jour de champignons sont moins anxieuses et moins déprimées", rapporte-t-il dans l'émission Bienfait pour vous.

Le professeur aborde aussi un autre conseil de Montaigne. "Quand on ne va pas bien, on a le droit de se distraire. Par exemple, si vous devez traverser un pont et que vous avez le vertige, il vaut mieux penser à autre chose", souligne-t-il. Autant d'astuces pour réconcilier avec la philosophie.