Causes, traitement... quatre questions sur la rupture des ligaments croisés du genou

, modifié à
  • A
  • A
La rupture des ligaments croisés est une blessure fréquente chez les footballeurs. 2:33
La rupture des ligaments croisés est une blessure fréquente chez les footballeurs. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Mercredi, dans "Sans rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed a répondu à une auditrice qui s'interrogeait sur les conséquences d'une blessure bien connue des sportifs de haut niveau : la rupture des ligaments croisés. 

C'est l'une des blessures les plus redoutées par les sportifs de haut niveau comme les footballeurs. Très douloureuse, la rupture des ligaments croisés du genou peut éloigner des terrains ou des pistes d'entraînement pendant de longs mois. Mais elle ne concerne pas que les sportifs.

En quoi consiste cette blessure ? 

On a deux ligaments croisés : l'antérieur et le postérieur. Ils assurent la stabilité du genou. L'un va devant, l'autre passe derrière. Les deux ligaments se croisent au milieu pour assurer que votre genou reste stable et éviter les mouvements de torsion. Lorsqu'on se fait les ligaments croisés, cela veut dire qu'un des deux est rompu, déchiré, et va entrainer une instabilité du genou s'il n'y a aucun traitement. 

Concerne-t-elle seulement les sportifs ? 

Non. La rupture des ligaments croisés est par exemple possible dans dans certains accidents de la route, avec ce qu'on appelle "le syndrome du tableau de bord". Vous êtes assis, vous percutez une voiture, et votre genou, plié, va faire un mouvement de translation d'avant en arrière et va déchirer le ligament croisé postérieur

Qui sont les plus touchés ? 

Les plus touchés par cette blessure restent cependant les personnes faisant des sports de contact ou de pivot : les handballeurs, les footballeurs, et ceux qui font des sports de combat.

Certaines personnes, notamment les femmes, sont aussi plus prédisposées à des ruptures, puisqu'elles ont des morphologies un peu différentes, et des groupes musculaires qui fonctionnent un peu moins bien. D'autres vont avoir un renforcement musculaire un peu asymétrique, comme certains sportifs qui vont renforcer certaines zones en en délaissant d'autres, laissant le genou un peu plus fragile. 

Quel traitement ? 

Cette blessure est très douloureuse, avec une douleur intense et immédiate. Vous ne pouvez plus poser le pied au sol. Le genou est instable, gonfle, avec un épanchement de liquide, et vous êtes obligé de consulter. 

Une immobilisation est ensuite nécessaire. Si vous n'êtes pas un sportif de haut niveau, pas besoin de se faire opérer, car le ligament va finir par cicatriser. En revanche, il faut faire de la kinésithérapie, puisque vous allez avoir une perte musculaire. Après, vous pouvez reprendre une activité physique autre qu'un sport de pivot, sinon, là, il faudra se faire opérer.

Europe 1
Par Jimmy Mohamed, édité par Antoine Rerre