Yannick Jadot raille la mobilisation des "foulards rouges" : "Ils se sont crus en 1968 avec de Gaulle, c'est ridicule"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Interrogé dans Le Grand Rendez-vous Europe 1/CNews/Les Echos, Yannick Jadot a estimé que la manifestation des "foulards rouges", en réaction aux violences qui accompagnent les mobilisations des "gilets jaunes", est organisée par des partisans d'Emmanuel Macron.
INTERVIEW

Si la mobilisation des "gilets jaunes" a enregistré une nouvelle baisse samedi, elle a continué d'être émaillée de nombreux incidents. En réaction, une marche pour les libertés est organisée à Paris dimanche après-midi par des "foulards rouges", pour dénoncer notamment la violence qui frappe d'une semaine à l'autre le pays depuis plus de deux mois, mais aussi défendre l'Etat de droit.

"C'est une manifestation pro-Macron, mais ils se sont crus en 1968 avec de Gaulle, c'est ridicule", a réagi dimanche au micro d'Hélène Jouan, dans Le Grand Rendez-vous Europe 1/CNews/Les Echos Yannick Jadot, l'eurodéputé Europe Écologie-Les Verts.

"Je suis pour le droit à manifester", mais... "Honnêtement, depuis quand, maintenant, on fait des manifestations anti-manifestation ?", interroge-t-il. "Moi aussi, j'en ai assez de cette violence", s'agace l'élu qui demande notamment que les forces de l'ordre cessent d'utiliser des lanceurs de balles de défense. "Franchement, ces manifestants [….] font ce qu'ils veulent – moi je suis pour le droit à manifester -, mais je trouve que cette manifestation de soutien à Macron, anti-'gilet jaune', est ridicule", poursuit celui qui a été choisi pour conduire la liste EELV pour les européennes.

Interrogé par Europe 1, Théo Poulard, l'un des leaders de l'initiative des "foulards rouges", a pourtant assuré qu'il s'agissait d'une démarche non-partisane. "On n'est pas contre les 'gilets jaunes'. On est contre les casseurs, les pilleurs et les extrêmes", a-t-il défendu.