VIDEO - Quand Marlène Schiappa apprend la démission de Nicolas Hulot en direct

, modifié à
  • A
  • A
Marlène Schiappa a d'abord pensé à une plaisanterie quand elle a appris la démission de Nicolas Hulot (image d'archives)
Marlène Schiappa a d'abord pensé à une plaisanterie quand elle a appris la démission de Nicolas Hulot (image d'archives) © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
"C'est une plaisanterie ?", s'est exclamée la secrétaire d'Etat en apprenant, en pleine interview, la démission de Nicolas Hulot, mardi matin.

La secrétaire d'État à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, n'a pas pu retenir un cri de surprise lorsqu'elle a appris en direct lors de son interview sur Radio Classique la démission de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, mardi.

Une démission qui a surpris. "C'est une plaisanterie ?", a demandé la secrétaire d'État avec un sourire figé lorsque Guillaume Durant lui a appris la nouvelle en pleine interview. Sans en avoir averti qui que ce soit - pas même Emmanuel Macron et Edouard Philippe -  Nicolas Hulot a annoncé sur France Inter qu'il quittait le gouvernement.

"Vous êtes sérieux là ? " Marlène Schiappa n'est pas la seule a avoir exprimé sa surprise en direct. Léa Salamé, la coprésentatrice de la matinale de France Inter s'est fendue à l'antenne d'un "Vous êtes serieux-là", au moment de l'annonce de Nicolas Hulot. La journaliste précise à l'attention des auditeurs que le ministre n'avait "absolument pas prévenu" qu'il allait annoncer sa démission "bien au contraire".

Sur BFMTV, l'éditorialiste de la radio Thomas Legrand a confirmé à quel point l'annonce du ministre avait pris de court ses intervieweurs. "Il avait décidé de démissionner et d'annoncer sa démission dans quelque temps mais en rentrant dans le studio, il a visiblement changé d'avis", a-t-il témoigné, en ajoutant que ses collaborateurs, qui l'accompagnaient pour cette interview, "se sont un peu décomposés".

Après un an d'atermoiements et faute d'obtenir des avancées suffisantes en matière d'environnement, la concession d'Emmanuel Macron sur la chasse au cours d'une réunion commune lundi a achevé de convaincre Nicolas Hulot de quitter le gouvernement.