Julien Dray : "Un certain PS est mort"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
"Le Parti socialiste qui a pris naissance à Epinay en 1971 a fini son cycle à la dernière présidentielle", a estimé Julien Dray, dimanche sur Europe 1. 

Il est l'une des figures du Parti Socialiste, mais ne mâche pas ses mots. Jugeant que son parti avait été frappé par un "séisme de magnitude élevée" après la dernière élection présidentielle, Julien Dray a appelé au renouvellement de la formation politique, dimanche dans le Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/CNews. "Un certain PS est mort", estime-t-il. 

La fin d'un "cycle". "Le Parti socialiste qui a pris naissance à Epinay en 1971 a fini son cycle à la dernière présidentielle", juge le conseiller régional. "Pendant un temps je me suis dit :'c'est un mauvais moment, mais peut être que les choses vont aller mieux, comme à d'autres moments de notre histoire'. Je ne crois plus à cela. (...) Il faut qu'on analyse le cycle historique qui s'achève." 

"Le travail, c'est le dépassement". "Aujourd'hui, il y a une autre offre politique à coté de nous qui peut très bien canaliser" l'opposition, estime encore Julien Dray, pour qui "il faut un nouveau parti socialiste". "Il y a beaucoup de socialistes qui ont pris leurs pantoufles mais qui le regrettent", lâche-t-il, jugeant que "le travail, c'est le dépassement." 

Pas "d'anti-macronisme" ambiant. "Nous allons avoir un congrès la semaine prochaine", ajoute le socialiste, félicitant le futur Premier secrétaire Olivier Faure, qui y sera officiellement nommé. "La vérité, c'est qu'il faut aujourd'hui représenter une alternative politique", prévient-il cependant. "La facilité ce serait de faire dans l'anti-macronisme ambiant."