Rouen : le gouvernement "va demander à l'ensemble des dirigeants de sites Seveso d'effectuer des contrôles de sécurité", annonce Sibeth Ndiaye

, modifié à
  • A
  • A
La porte-parole du gouvernement était l'invitée d'Europe 1, mercredi matin. 1:42
La porte-parole du gouvernement était l'invitée d'Europe 1, mercredi matin. © Europe 1
Partagez sur :
Invitée d'Europe 1, mercredi matin, la porte-parole du gouvernement est revenue sur l'incendie survenu la semaine dernière dans une usine chimique de Rouen. 
INTERVIEW

"Le gouvernement, par le biais du ministère de la Transition écologique, va demander dans les heures qui viennent à l'ensemble des dirigeants de sites Seveso d'effectuer des contrôles de sécurité de manière à nous assurer que l'ensemble des installations sont bien en sécurité", a annoncé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye mercredi sur Europe 1. Cinq jours après l'incendie d'une usine Lubrizol à Rouen, ces contrôles devront être menés "dans les meilleurs délais", selon elle. 

"Le risque zéro n'existe pas"

"C'est un contrôle supplémentaire que nous demandons aux industriels d’effectuer, de manière à nous assurer que tout va bien", poursuit la porte-parole. "Des contrôles existent déjà sur l'ensemble de ces sites, et le site de Lubrizol en particulier, qui a reçu de manière régulière des contrôles", souligne-t-elle toutefois. "Des contrôles incendie ont montré qu'il n'y avait pas de risque particulier."

"Ce sont des sites qui sont extrêmement suivis, qui ont des degrés de sécurité qui sont importants et nous sommes attentifs à ce que les inspections, lorsqu'elles doivent avoir lieu, aient lieu. (...) Le risque zéro n'existe pas", pointe ainsi Sibeth Ndiaye. "On aura une enquête administrative et des enquêtes judiciaires. L'industriel ne pourra pas s'exonérer de responsabilité."