Retrait de Griveaux : "Les citoyens attendent une cohérence entre ce qu’on dit et les actes"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Nelly Garnier, directrice de campagne de Rachida Dati, a réagi au retrait de Benjamin Griveaux. "Les citoyens attendent une cohérence entre ce qu’on dit et les actes", a-t-elle estimé. 
INTERVIEW

Le retrait de Benjamin Griveaux de la course à la mairie de Paris a provoqué une onde de choc politique. La directrice de campagne de Rachida Dati, Nelly Garnier, a attribué ce séisme à "une transparence totale, qui peut être regrettable mais qui est la réalité". "Les citoyens attendent une cohérence entre ce qu’on dit et les actes. Cette transparence est liée aux nouvelles technologies et amène une extrême vigilance de la part des responsables politiques", a-t-elle poursuivi, sans vouloir porter de jugement sur les vidéos intimes dévoilées sur internet. "Il a pris sa décision, et nous la respectons. Une campagne devrait se jouer uniquement sur les questions de projets et de propositions."

"La campagne ne s'est jamais arrêtée" 

La directrice de campagne de la candidate LR à la mairie de Paris a également assuré vouloir "continuer à parler aux Parisiens". "La campagne ne s’est jamais arrêtée. Les Parisiens que j’ai rencontré ce matin m’ont parlé de délinquance, de saleté, mais pas de Benjamin Griveaux. Ils réclament un autre projet, et c’est ce qu’on propose", a-t-elle insisté. "C’est pour ça que nous voulons continuer à parler aux Parisiens, pour qu’ils puissent se prononcer sur nos projets. Ils veulent une alternative à Anne Hidalgo, c’est notre responsabilité de ne pas laisser passer notre chance de la battre."