Réforme des retraites : Édouard Philippe dévoilera calendrier et méthode "la semaine prochaine"

  • A
  • A
Edouard Philippe doit recevoir les organisations syndicales et patronales à Matignon.
Edouard Philippe doit recevoir les organisations syndicales et patronales à Matignon. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Le Premier ministre doit recevoir jeudi et vendredi les organisations syndicales et patronales à Matignon.

Édouard Philippe dévoilera le calendrier et la méthode retenus pour conduire la réforme des retraites "dans le courant de la semaine prochaine", a-t-il annoncé mercredi à l'issue d'un séminaire gouvernemental à l'Élysée.

Le Premier ministre recevra auparavant, ce jeudi et ce vendredi, les organisations syndicales et patronales à Matignon. "C'est seulement une fois que j'aurai eu ces échanges et que j'aurai essayé de synthétiser l'ensemble de ce qui me sera dit, que dans le courant de la semaine prochaine, j'indiquerai les choix que nous retiendrons sur la méthode et le calendrier de la réforme", a-t-il précisé mercredi.

"Ce projet de loi, nous n'allons pas le préparer seul"

L'exécutif avance prudemment sur la refonte du système de retraite, une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Le Haut-commissaire Jean-Paul Delevoye, nommé mardi au gouvernement, a remis mi-juillet un rapport au Premier ministre qui doit servir de base de discussions pour le prochain projet de loi. "Ce projet de loi (...) nous n'allons pas le préparer seul mais nous allons le faire en écoutant les partenaires sociaux, en écoutant les Français", a promis mercredi Édouard Philippe.

Le gouvernement doit ainsi organiser des "consultations citoyennes", dont les contours restent à définir. "Nous voulons favoriser les échanges directs avec les Français, nous voulons utiliser des formats différenciés, le numérique, des réunions publiques", a simplement déclaré le Premier ministre.

Le Premier ministre veut sonder syndicats et patronat

Le Premier ministre a précisé vouloir poser quatre sujets sur la table avec les syndicats et le patronat jeudi et vendredi. D'abord, "comment est-ce qu'ils voient, eux, le futur système de retraite, quels paramètres ils retiennent sur les conditions d'ouverture des droits à la retraite, sur les éléments de solidarité, sur les taux de cotisation", a-t-il indiqué. "La deuxième question, c'est : comment est-ce qu'on s'assure que le système des retraites équilibrée à l'horizon de 2025", a-t-il poursuivi, en rappelant vouloir "commencer sur un terrain qui est plat et donc équilibré" pour le nouveau système.

Le Premier ministre sondera également ses interlocuteurs sur le rythme de transition entre les 42 régimes existant actuellement et le futur système universel. Enfin, la quatrième question doit porter sur la "méthode" de la réforme. "Quand on refonde un système de retraite (...) on ne le fait pas dans la précipitation et on ne le fait pas de façon verticale : on écoute, on questionne, on apprend et on tient compte de ce qu'on entend", a encore assuré le Premier ministre.