Projet écologique du RN : "Ça commence par le localisme, ça finit par le racisme", tacle Dupond-Moretti

, modifié à
  • A
  • A
Éric Dupond-Moretti a largement critiqué le programme environnemental de Marine Le Pen. 1:34
Éric Dupond-Moretti a largement critiqué le programme environnemental de Marine Le Pen. © Europe 1
Partagez sur :
Invité de la matinale d’Europe 1 mardi matin, Éric Dupond-Moretti a été interrogé sur le programme écologique de Marine Le Pen basé sur le localisme, qu’elle doit présenter mardi. Le ministre de la Justice s’est montré très critique, dénonçant "une vision microscopique des problèmes environnementaux".
INTERVIEW

Marine Le Pen doit présenter mardi matin un contre-projet de referendum sur l’écologie. La présidente du RN veut encourager l’économie circulaire et le localisme. "Le localisme, c’est l’autarcie, le repli sur soi, la fermeture et la xénophobie n’est jamais très loin de tout ça. Ça commence par le localisme, ça finit par le racisme", a lancé Éric Dupond-Moretti, invité de la matinale d’Europe 1 mardi. "En réalité, on sent l’ADN du Rassemblement national", a-t-il insisté.

"Une vision microscopique des problèmes environnementaux"

Pour lui, le localisme est "une vision microscopique des problèmes environnementaux". Pour illustrer son propos, Éric Dupond-Moretti a pris l’exemple de l’impact écologique du streaming : "les vidéos en streaming génèrent plus de gaz à effet de serre que l’Espagne toute entière. Alors vous m’expliquerez comment, avec du localisme, on règle ces questions", a-t-il poursuivi.

Marine Le Pen veut se montrer crédible sur le thème qui jouera une grande place dans la prochaine présidentielle

Avec son contre-projet écologique, la dirigeante du RN veut se montrer crédible sur ce thème qui jouera une grande place dans la prochaine élection présidentielle. Elle va donc faire 15 propositions sur l’environnement, qui seraient alors soumises à référendum. Réparties en plusieurs catégories, elles reprennent toutes les trois arguments politiques que le RN veut mettre en valeur : responsabiliser et protéger les Français, préserver nos territoires et protéger la biodiversité, et enfin encourager l’économie circulaire et le localisme.

Parmi les propositions, "souhaitez-vous suspendre tout projet de construction d’éoliennes ?", "souhaitez-vous que la France instaure une taxe sur les produits importés pour compenser les effets de leur production et de leur transport sur l’environnement ?" ou encore "souhaitez-vous que la France continue d’investir dans le nucléaire, énergie décarbonée ?". Le détail est à retrouver ici.

Europe 1
Par Léa Leostic