Police municipale armée, baisse du prix des cantines : ce que propose Rachida Dati pour Paris

, modifié à
  • A
  • A
Rachida Dati a été désignée candidate LR pour les municipales à Paris.
Rachida Dati a été désignée candidate LR pour les municipales à Paris. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Dans les colonnes du "Journal du dimanche", la candidate LR à la mairie de Paris dévoile ses premières propositions. 
SUR LE JDD

Elle veut "mettre fin à la dérive de la capitale". Investie mercredi candidate des Républicains pour les élections municipales de mars 2020 à Paris, Rachida Dati dévoile ses premières propositions dans les colonnes du Journal du dimanche, et promet notamment "une véritable réorganisation de la sécurité à Paris". 

Création d'une police municipale armée

Rachida Dati veut "une véritable réorganisation de la sécurité à Paris, autour d'une police nationale recentrée sur ses missions (interpellation, investigation), une police municipale armée dédiée à la délinquance du quotidien et une sécurité privée, pour surveiller les bâtiments publics et les sites sensibles"

Concernant les familles, l'ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy regrette que "Paris se vide de sa sève". À la dernière rentrée scolaire,  "il manquait 1.400 enfants dans les écoles", déplore-t-elle encore, s'engageant donc à "baisser les tarifs des services municipaux, à commencer par celui des cantines". "Le prix le plus élevé d'un repas dans la restauration scolaire parisienne est de 7 euros (...) dès septembre 2020, je passerai ce prix à 3,50 euros", précise la candidate. 

Rachida Dati annonce également "un geste pour aider les familles de classe moyenne en matière de logement", défendant un "geste immédiat et concret, qui change réellement la vie des familles". Et d'annoncer une "mesure "choc" dans quelques semaines.

Des "transports collectifs dignes"

Interrogée sur sa politique en matière d'écologie, l'actuelle maire du 7e arrondissement annonce que, lors de son éventuel mandat, l'écologie "se déclinera sous l'angle de la santé et du bien-être". "J'équiperai tous les bâtiments accueillant un public fragile (crèches, écoles, établissements pour personnes âgées) de capteurs de pollution, mais aussi de purificateurs d'air filtrant les particules et les gaz polluants", détaille-t-elle au JDD

Dénonçant la politique "anti-voitures" menée par Anne Hidalgo, Rachida Dati estime qu'il faut d'abord "prévoir d'autres moyens de mobilité, des transports collectifs dignes". La candidate se dit également favorable à l'installation de maisons médicales dans les quartiers parisiens considérés par l'Agence régionale de Santé (ARS) comme des déserts médicaux. 

Enfin, la candidate LR compte également "nettoyer et rendre aux Parisiens" les bois de Boulogne et Vincennes, dont elle regrette qu'ils soient devenus "des zone de non-droit". Elle propose ainsi "d'installer des antennes de police dédiées aux abords des deux bois et de développer des caméras de vidéoprotection comme à Central Park". 

Europe 1
Par Antoine Terrel