Polémique sur le port du voile : Adrien Quatennens dénonce "une tentative d’élaborer des lois d’exception qui ne viseraient qu'une seule religion"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Adrien Quatennens a estimé, mardi au micro d'Europe 1, que le débat sur le voile était stigmatisant pour les musulmans.
INTERVIEW

L’élu du Rassemblement national Julien Odoul a déclenché un tollé après avoir posté vendredi une vidéo de lui, exhortant en plein Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une accompagnatrice scolaire à retirer son voile. Celle-ci participait à l’encadrement de la classe de son fils, venue assister à la séance. De quoi ramener sur le devant de la scène le débat sur le port du voile dans l’espace public. "On a une tentative d’élaborer des lois d’exception qui ne viseraient qu’une seule religion", s’est agacé mardi sur Europe 1 Adrien Quatennens​, député La France insoumise du Nord.

"Je mets en cause la manière dont monsieur Odoul se pare derrière la laïcité et la République pour, en réalité ne cibler qu’une seule religion", dénonce l'élu. "Pour la société, j’espère autre chose que l’exacerbation du fait religieux dans l’espace public", explique Adrien Quatennens. Mais pour lui, cette maxime doit pouvoir être appliquée à toutes les religions. "Le voile est un symbole, comme la kippa est un symbole, comme la croix ostentatoire est un symbole", insiste Adrien Quatennens.

"Je suis favorable à ce que l’on mette plutôt de côté les signes religieux, mais il n’est pas sérieux d’exiger de personnes qui font de l’accompagnement scolaire qu’elles soient dans un principe de neutralité absolue, tant que les comportements ne sont pas des comportements de prosélytisme, tant qu’il n’y a pas de volonté d’influencer les élèves", poursuit ce proche de Jean-Luc Mélenchon, qui rappelle qu’une accompagnatrice n’est pas un fonctionnaire.

Europe 1
Par Romain David