Emmanuel Macron en Côte d'Ivoire : dans les coulisses du Noël des troupes

, modifié à
  • A
  • A
Le chef de l'Élysée, Guillaume Gomez, a confectionné un repas de Noël pour les troupes françaises basées à Abidjan. 1:27
Le chef de l'Élysée, Guillaume Gomez, a confectionné un repas de Noël pour les troupes françaises basées à Abidjan. © Jean-Rémi Baudot / EUROPE 1
Partagez sur :
Chaque année depuis l'élection d'Emmanuel Macron, l'Élysée offre un repas de Noël aux soldats basés à l'étranger. Europe 1 a assisté à la préparation du dîner destiné aux forces françaises basées à Abidjan, en Côte d'Ivoire, où le président est en visite officielle pour trois jours.

Un grand couteau à la main, Guillaume Gomez, chef cuisinier de l'Élysée, tranche délicatement l'entrée spécialement confectionnée par sa brigade pour les forces françaises basées à Abidjan. Des pâtés-croûtes de veau, de volaille et de canard confit, agrémentés de foie gras, qui viendront ouvrir le repas de Noël que l'Élysée offre aux troupes chaque année depuis l'élection d'Emmanuel Macron. Le chef de l'État est en visite officielle en Côte d'Ivoire pendant trois jours et sera vendredi soir au milieu des soldats.

thumbnail_image1 (1)

"On a près de 5.000 macarons, 200 cakes, une cinquantaine de pâtés-croûtes, 60 kilos de foie gras, 300 volailles, 300 kilos de pommes de terre pour le gratin dauphinois", détaille Guillaume Gomez. "On a fini de préparer à 23 heures la veille du fret." Au total, cinq tonnes de nourriture et de boissons ont été acheminées depuis la capitale après des semaines de préparation.

Comme le défilé du 14-Juillet, "ça n'arrive pas tous les ans"

Vendredi soir, sous le grand chapiteau dressé sur l'herbe, au milieu de chars et véhicules militaires, un millier de soldats apprécieront le "message d'encouragement" du président. Parmi eux, le sergent Jean : "Cela fait toujours plaisir, quand on est loin de nos familles, de passer un bon moment à Noël."

Pour le colonel Gautier, commandant des forces françaises en Côte d'Ivoire, c'est aussi une forme d'honneur. "Au même titre que défiler sur les Champs-Elysées pour le 14 juillet, ça n'arrive pas tous les ans", explique-t-il au micro d'Europe 1. "C'est un événement marquant."

Et pas question de parler stratégie ou engagement militaire dans la région entre la poire et le dessert. Le Président Macron a demandé à ses équipes un dîner festif et convivial pour les soldats.

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par Margaux Baralon