"Nous sommes sur la bonne voie" pour rouvrir les petits commerces "autour du 1er décembre"

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex PM 1:30
Lors d'un déplacement dans le Finistère, vendredi, Jean Castex s'est exprimé sur la situation des commerces en France. © SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP
Partagez sur :
Lors d'un déplacement à Crozon, dans le Finistère, le Premier ministre, Jean Castex, a indiqué que les petits commerces pourraient vraisemblablement rouvrir autour du 1er décembre si la situation épidémique continuait de s'améliorer.

"Nous sommes sur la bonne voie" concernant l'amélioration des indicateurs sanitaires pour envisager une réouverture des petits commerces "autour du 1er décembre", a estimé vendredi Jean Castex. Le Premier ministre, en déplacement à Crozon, dans le Finistère, a rappelé à l'issue d'une visite de plusieurs commerçants de la ville les deux conditions pour cette réouverture: amélioration des indicateurs sanitaires et des protocoles adaptées.

Continuer de "respecter les règles du confinement"

Les commerces "pourront rouvrir dès lors que les indicateurs sanitaires s'améliorent, c'est la première priorité et nous sommes sur la bonne voie", a-t-il expliqué lors d'une prise de parole devant la presse. "La deuxième condition, c'est que dans ce secteur comme dans d'autres, les protocoles sanitaires soient adaptées, concertées avec la profession et je me réjouis de ce que, en l'espèce, sous l'égide de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances et d'Alain Griset, ces protocoles progressent", a-t-il ajouté.

Jean Castex a pourtant fait savoir, au micro d'Europe 1, que la lutte contre le virus n'est pas terminée. "Il faut respecter les règles du confinement et nous verrons la semaine prochaine dans quelles mesures, autour du 1er décembre nous pourrons passer à une nouvelle étape. Je le dis, il est de mon rôle de prendre des mesures difficiles, mais nécessaires pour la santé de nos concitoyens", a-t-il déclaré.

"L'économie de notre pays ne s'effondre pas"

"Dans le même temps, j'observe que l'activité économique de notre pays ne s'effondre pas. Elle se tient beaucoup mieux que pendant le premier confinement et c'est heureux. Il faut inlassablement que nous restions toutes et tous mobilisés", s'est rejoui le Premier ministre.  

En début de journée, Jean Castex avait loué "la grande force de l'hôpital en France" qui déploie des "trésors d'imagination pour s'organiser" face à l'épidémie du Covid-19 lors d'une visite au CHRU de Brest.