Municipales à Paris : quel scénario idéal pour Anne Hidalgo ?

, modifié à
  • A
  • A
La maire de Paris est donnée perdante aux prochaines municipales sans le soutien de LREM.
La maire de Paris est donnée perdante aux prochaines municipales sans le soutien de LREM. © Christophe Petit Tesson / POOL / AFP
Partagez sur :
Si le premier tour des élections municipales devait avoir lieu dimanche, Anne Hidalgo aurait besoin du soutien de LREM pour arriver en tête, selon un sondage Ifop-Fiducial pour le JDD.

Sans le soutien de LREM, Anne Hidalgo est battue au premier tour des élections municipales à Paris. C'est la conclusion d'un sondage Ifop-Fiducial pour le Journal du dimanche, dans l'hypothèse où les électeurs devraient se rendre aux urnes ce dimanche. Dans un scénario avec une liste LREM emmenée par Benjamin Griveaux, l'actuelle maire de Paris recueille 29% des voix contre 32% pour le porte-parole du gouvernement.

Le soutien de LREM nécessaire pour l'emporter. Anne Hidalgo est également donnée perdante (39%) face à une liste de droite où Florence Berthout, présidente du groupe LR au Conseil de Paris et maire du cinquième arrondissement, bénéficierait du soutien du parti du président de la République. La candidate LR réaliserait alors un score de 40% des suffrages. L'hypothèse d'un soutien de LREM est le seul cas de figure qui permettrait à Anne Hidalgo d'arriver en tête (41%), devant Florence Berthout (38%).

Griveaux "transforme l'essai de la présidentielle et des législatives" pour LREM. A l'heure actuelle, c'est donc La République en marche qui détient la clé des élections municipales à Paris. Benjamin Griveaux "n'est pas très connu mais bénéficie de l'étiquette LREM, un 'attrape-tout' qui prend beaucoup à gauche (29% des électeurs d'Anne Hidalgo en 2014) et énormément à droite (45% des électeurs de Nathalie Kuscisko-Morizet). Il transforme l'essai de la présidentielle et des législatives", analyse Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, dans les colonnes du JDD.

"Le match s'installe entre Hidalgo et LREM." Frédéric Dabi relève toutefois qu'Anne Hidalgo "résiste" en rappelant qu'elle avait été devancée d'un point par NKM au premier tour en 2014 et observe que "le match s'installe entre Anne Hidalgo et LREM, avec avantage pour LREM". Il convient malgré tout d'analyser ces données avec précaution car les municipales se déroulent par arrondissement à Paris et non de façon globale, comme cela a été fait pour ce sondage. Par ailleurs, les électeurs ne seront pas appelés aux urnes pour les municipales avant deux ans.