Mosquée financée par la mairie de Strasbourg : "une traduction de l'islamo-gauchisme" dénonce David Lisnard

, modifié à
  • A
  • A
Le maire de Cannes Les Républicains David Lisnard dénonce le financement de la mosquée de Strasbourg par la mairie de la ville sur Europe 1. 1:45
Le maire de Cannes Les Républicains David Lisnard dénonce le financement de la mosquée de Strasbourg par la mairie de la ville sur Europe 1. © Europe 1
Partagez sur :
Le financement de la mosquée de Strasbourg par la mairie écologiste de la ville, dénoncé par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, a été également pointé du doigt par David Lisnard, le maire de Cannes, mercredi matin dans la matinale d'Europe 1. "Les ambiguïtés de certains partis politiques éclatent au grand jour", a-t-il jugé.

Le maire Les Républicains de Cannes, David Lisnard, invité mercredi matin de Sonia Mabrouk sur Europe 1 a réagi à la polémique lancée par le ministre de l'Intérieur. Gérald Darmanin s'était opposé mardi au financement, par la mairie EELV de Strasbourg, de la construction d'une mosquée soutenue par une fédération qui n'a pas signé la Charte des principes de l'islam.

Pour le maire de Cannes il s'agit "manifestement là d'une traduction de l'islamo-gauchisme", a-t-il ajouté. 

"Des enjeux stratégiques"

En Alsace, il est possible pour les entités publiques de subventionner les lieux de culte. "Mais cette possibilité ne vaut pas obligation", pour David Lisnard. Il a ainsi condamné ce soutien financier en le qualifiant "d'inadmissible" puisque, d'après lui, cette "association est proche des fréristes et donc de l'islamisme radical". 

Le maire de Cannes évoque également "des enjeux stratégiques". "On est sur une mosquée et une association qui est très proche de la Turquie. On connaît aujourd'hui la volonté géopolitique de domination de la Turquie dans le Levant, au Maghreb, en Asie Mineure et en Europe", a-t-il avancé. Avant d'ajouter : "il faut arrêter la naïveté et combattre cela". 

Europe 1
Par Manon Bernard