Mort de Jacques Chirac : l'ancien président et Bernadette Chirac "formaient un couple uni dans l'adversité"

  • A
  • A
1:02
Partagez sur :
Invité vendredi d'Europe 1, l'ancien correspondant à l’Élysée Philippe Goulliaud a rappelé à quel point l'ex-Première dame avait "contribué à la popularité" de Jacques Chirac, mort jeudi à l'âge de 86 ans. 
INTERVIEW

Bernadette Chirac pourra-t-elle être présente aux cérémonies d'hommages à son époux Jacques Chirac, mort jeudi à l'âge de 86 ans ? La question se pose, alors que l'ancienne Première dame est très affaiblie depuis plusieurs mois, et a considérablement réduit ses apparitions publiques. Invité vendredi d'Europe 1, Philippe Goulliaud, ancien correspondant à l’Élysée pour l’AFP et Le Figaro, "pense qu'elle sera là", et rappelle à quel point elle et son mari constituait "un vrai couple, uni dans l'adversité". 

Une Première dame "extrêmement active et populaire"

Bernadette et Jacques Chirac formaient "un vrai couple", explique-t-il, "ce que beaucoup de gens ont souvent oublié, voire négligé". Un couple, décrit-il encore, "uni dans l'adversité, la conquête, l'exercice du pouvoir". Et pour l'ancien correspondant, l'ex-présidente des "pièces jaunes", "extrêmement active et populaire", a "contribué à la popularité de son mari". 

Indissociable pendant toutes ces années, le couple a connu une terrible épreuve avec la mort de leur fille Laurence, atteinte d'anorexie mentale, en 2016. "Un drame absolu pour elle et son mari", raconte Philippe Goulliaud. Au cimetière du Montparnasse, Jacques Chirac sera d'ailleurs enterré à ses côtés, plutôt que sur ses terres de Corrèze. "Pour Jacques Chirac, il était important d'être au côté de sa fille Laurence", explique encore Philippe Goulliaud. 

Europe 1
Par Antoine Terrel