Marine Le Pen a revu son père à l'hôpital

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine en avril 2014. © AFP
Partagez sur :

La présidente du Rassemblement national (ex-FN) est allée rendre visite à Jean-Marie Le Pen dimanche, jour de la fête des pères, dans un établissement près de Paris où il est hospitalisé.

Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen se sont revus. En froid depuis plusieurs années, la présidente du Rassemblement national et son père, fondateur du Front national (ancien nom du parti), ils ont donc brisé la glace dimanche, jour de la fête des pères.

Ils ont parlé de tout... sauf de politique. Les enfants de Marine Le Pen ont beaucoup insisté pour que ces retrouvailles aient enfin lieu. Dimanche dernier, après avoir quitté le plateau du Grand rendez-vous d'Europe 1/Cnews/Les Echos, Marine Le Pen a rejoint son père à l'hôpital, près de Paris, où il est pris en charge depuis mardi 12 juin. Ils ont parlé de la pluie et du beau temps, de tout, sauf de politique, et évidemment pas du changement de nom du parti, acté début juin que le patriarche ne digère pas. En fait, Marine cherchait le bon moment pour renouer des liens purement familiaux, analyse hors micro un de ses proches.

Il s'ennuie et regarde du foot à la télé. Mais attention, elle n'est pas venue lui dire adieu, ajoute un fidèle du "Menhir", toujours en off. Il est juste très fatigué et souffre de bronchites à répétition. Rien de bien méchant, assurent encore ses proches. Quelques examens, du repos, des antibiotiques et, selon eux, Jean-Marie Le Pen pourra bientôt reprendre l'écriture de ses mémoires. Pour le moment, il s'ennuie et passe une bonne partie de son temps devant la télé à suivre les matches de la Coupe du monde de football

Mercredi, pour ses 90 ans, il avait prévu un dîner entre amis. Le dîner est annulé, mais la grande fête d'anniversaire, elle, est pour l'instant maintenue chez lui le samedi 30 juin. Il garde en tête l'un de ses adages favoris : "la vie commence toujours demain".