LREM : Marc Fesneau "comprend mal la temporalité" du groupe dissident créé à l'Assemblée

, modifié à
  • A
  • A
Marc Fesneau était l'invité du "Grand Rendez-vous" sur Europe 1 2:03
Marc Fesneau était l'invité du "Grand Rendez-vous" sur Europe 1 © Europe 1
Partagez sur :
Invité dimanche du Grand Rendez-vous sur Europe 1, Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le Parlement, est revenu sur la création d'un groupe parlementaire composé d'anciens députés LREM. Il affirme que ce sujet est "le cadet des soucis des citoyens" et ne comprend pas totalement "les fondements" de cette décision.
INTERVIEW

"Écologie Démocratie Solidarité" : c'est le nom du neuvième groupe de députés à l'Assemblée nationale. Composé notamment d'anciens marcheurs, le groupe ne se positionne ni dans la majorité gouvernementale, ni dans l'opposition. Interrogé sur ce sujet dimanche lors du Grand Rendez-vous, Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le Parlement, a estimé qu'on "verra à l'usage" où se situent les 17 députés du groupe. 

Ce nouveau groupe est "le cadet des soucis des citoyens"

"C’est sur les textes qu’on va juger les uns et les autres", affirme Marc Fesneau, qui estime que cet événement politique est "le cadet des soucis des citoyens". Le ministre "regrette" ainsi cette création d'un nouveau groupe, qui fait perdre la majorité absolue à LREM "dans le moment dans lequel nous allons rentrer qui nécessitera de trouver des voix de convergence".

"Je comprends mal la temporalité et les fondements" de cette décision, explique Marc Fesneau. "Je pense que le débat politique peut se mener à l’intérieur des groupes et des partis, c’est là où on arrive à faire avancer les choses", justifie-t-il, affirmant qu'en cette période de crise sanitaire, la majorité parlementaire à "plutôt besoin de collectif que d’individualités" et que le pays "a besoin d'unité. 

"Écologie Démocratie Solidarité" est composé de 17 députés dont Matthieu Orphelin (proche de Nicolas Hulot), ou encore des ex-LREM de l'aile gauche comme Aurélien Taché ou Cédric Villani.

 

 

 

Europe 1
Par Ariel Guez