Livre d'interviews de Nicolas Hulot : "À aucun moment on ne pouvait faire quelque chose dans son dos"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Après que Nicolas Hulot a démenti être l'auteur d'un livre à paraître vendredi sur les raisons de sa démission du gouvernement, Éric Fottorino a expliqué au micro de Matthieu Belliard lundi pourquoi il avait compilé deux interviews de l'ancien ministre dans cet ouvrage.
INTERVIEW

"Il n'est pas l'auteur du livre, il n'a jamais été question qu'il le soit" : au micro Europe 1 de Matthieu Belliard, lundi, le journaliste Éric Fottorino a désamorcé un imbroglio naissant sur un livre, Ne plus me mentir, à paraître vendredi aux éditions de l'Aube. Lundi matin, après que franceinfo a révélé que Nicolas Hulot allait publier un ouvrage pour expliquer sa démission, l'ancien ministre a démenti "catégoriquement" préparer un livre.

 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Deux interviews reliées. Ce livre compile en réalité deux interviews marquantes de Nicolas Hulot : l'une publiée fin juin dans l'hebdomadaire Le 1, dans laquelle il témoigne de sa frustration à la tête de son ministère de la Transition écologique et solidaire. L'autre donnée le 28 août à France Inter et synonyme de démission, quinze mois après son entrée en fonctions.

Entendu sur europe1 :
Les mots prononcés à la radio, c'est une chose. Quand vous les écrivez, ils prennent toute leur importance

"J'ai demandé à ses proches conseillers s'il était partant pour qu'on republie l'entretien du 1, ainsi que celui d'Inter, et lui demander une question sur l'avenir de l'écologie politique", relate Éric Fottorino, directeur de l'hebdomadaire Le 1. "L'assentiment que j'ai reçu a fait qu'à aucun moment il n'y a eu l'idée qu'on pouvait faire quelque chose dans son dos."

Un livre pensé comme "une borne-témoin". Mais pourquoi compiler dans un livre vendu 9,90 euros deux interviews déjà données par l'ancien ministre ? "C'est vraiment une prise de position éditoriale : rapprocher ce grand entretien qu'il avait donné fin juin, qui donne tout l'exposé des motifs de sa démission deux mois plus tard, et (…) cet entretien de démission, un tournant dans le mandat d'Emmanuel Macron", se justifie Éric Fottorino, dont l'hebdomadaire a déjà extrait des interviews données pour les compiler dans des livres. "Les mots prononcés à la radio, c'est une chose. Quand vous les écrivez, ils prennent toute leur importance. C'est une borne-témoin", conclut le journaliste.

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec