Lemoyne : "Salvini et Orban veulent faire croire qu’il y a une crise migratoire"

, modifié à
  • A
  • A
8:19
© Europe 1
Partagez sur :
Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, interrogé par Sonia Mabrouk, a répondu à Matteo Salvini et Viktor Orban, qui ont qualifié Emmanuel Macron de "pro-migrants".
INTERVIEW

Les Européens se déchirent sur la question des migrants, à quelques mois des élections européennes. "(Matteo) Salvini (le ministre de l’Intérieur italien) et (Viktor) Orban (le Premier ministre hongrois) veulent faire croire qu’il y a une crise migratoire. Les migrants arrivant en Europe ont diminué de 97%. La France doit défendre un droit d’asile", a répondu Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, interrogé par Sonia Mabrouk mercredi soir sur Europe 1.

Emmanuel Macron a été clairement pris pour cible mardi par les deux principaux partisans de la ligne dure contre les migrants, Viktor Orban et Matteo Salvini, réunis à Milan. Le président français leur a répondu mercredi, assumant le rôle "d’opposant principal" aux "nationalistes".

"Un moment de vérité pour l’Europe." Jean-Baptise Lemoyne a, comme Emmanuel Macron, estimé que "le repli national ne règle pas les problèmes". "Il y a un moment de vérité pour l’Europe. C’est le moment du sursaut. Quels sont ceux, autour d’Emmanuel Macron notamment, qui veulent constituer une Europe qui apporte des réponses efficaces ? Le repli national ne règle pas les problèmes", a estimé le secrétaire d’État.

Europe 1
Par J.R.