La France insoumise ouvre ses "Amfis" à Marseille pour "prendre un bain d'énergie"

, modifié à
  • A
  • A
Le grand discours de Jean-Luc Mélenchon doit avoir lieu samedi à Marseille (photo d'archives).
Le grand discours de Jean-Luc Mélenchon doit avoir lieu samedi à Marseille (photo d'archives). © JAVIER SORIANO / AFP
Partagez sur :
Pour la seconde édition de ce rassemblement politique de rentrée, le parti a joué la carte de l'ouverture en invitant notamment la porte-parole du mouvement Génération.s de Benoît Hamon. 

La seconde édition des "Amfis" d'été de La France insoumise a commencé jeudi au parc Chanot de Marseille, "un bain d'énergie" où sont attendues plus de 3.000 personnes, selon les organisateurs.

Ateliers, débats et conférences. Jusqu'à dimanche, des dizaines d'ateliers, de débats et de conférences impliquant élus, militants et personnalités de la vie civile se succéderont sur les retraites, l'affaire Benalla, les élections européennes et municipales ou encore le féminisme et la sécurité. "On vient prendre un bain d'énergie et de connaissances", a déclaré Manuel Bompard, directeur des campagnes. "On a 2.500 préinscrits soit 50% de plus par rapport à l'an dernier, et il manque les personnes pas encore inscrites donc on devrait atteindre les 3.500 à 4.000 personnes". "La plus importante des initiatives de rassemblement politique de la rentrée" est pour lui une nouvelle preuve que LFI est "la première force d'opposition à Emmanuel Macron".

La carte de l'ouverture. Jean-Luc Mélenchon animera une conférence jeudi à 18h45, réservée aux militants comme toute la journée de jeudi. Son grand discours de rentrée aura lieu samedi à 17h30 sur l'esplanade du parc Chanot. Dans l'optique des élections européennes en 2019, c'est un meeting réunissant divers représentants d'autres pays de l'alliance "Et maintenant le peuple!" qui clôturera ces "Amfis", dimanche matin.

Nouveauté cette année, LFI a joué la carte de l'ouverture en invitant notamment Aurore Lalucq, porte-parole du mouvement Génération.s de Benoît Hamon, le député socialiste Dominique Potier, Olivier Marleix, député Les Républicains, ou encore la députée européenne Karima Delli d'Europe Écologie-Les Verts.

Europe 1
Par Europe1.fr