Jean-Pierre Raffarin : "En 40 ans, je n'ai jamais vu le monde aussi dangereux"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'ancien Premier ministre français, président de l'ONG "Leaders pour la paix", s'alarme des tensions actuelles entre plusieurs puissances, parmi lesquelles les Etats-Unis et l'Iran.
INTERVIEW

Comme de nombreux observateurs internationaux, Jean-Pierre Raffarin ne cache pas son inquiétude quant à une éventuelle remise en cause de l'accord nucléaire iranien. Jugeant celui-ci "horrible" et mensonger, Donald Trump a en effet fixé au 12 mai la date butoir pour choisir ou non de dénoncer l'accord conclu en 2015 entre l'Iran et six grandes puissances internationales. Alors que les tensions s'accentuent dans la région, l'ancien Premier ministre français appelle sur Europe 1 à ne pas opter pour "l'exclusion" de l'Iran du dialogue.

Ne pas exclure ceux avec qui on a des problèmes". "Aujourd'hui, l'Iran doit être autour de la table. La logique aujourd'hui, c'est l'exclusion de ceux avec qui on a des problèmes. On a exclu Poutine du G8, on veut aujourd'hui exclure l'Iran de cet accord… En matière de diplomatie, l'exclusion est le contraire de la solution", a fait valoir Jean-Pierre Raffarin jeudi, dans la Matinale d'Europe 1. Pour lui, la seule réelle solution réside dans le dialogue, "et donc par une négociation avec les Russes".

Macron est "capable de résoudre cette crise". Dès lors, le président français a une carte à jouer, estime-t-il. "Aujourd'hui, j'attends beaucoup de Monsieur Macron. Il a fait le voyage en Chine, il est allé en Inde pour tempérer, puis aux Etats-Unis. Maintenant, c'est le voyage en Russie. Ce sera le plus difficile". Satisfait, voire admiratif de la politique internationale menée par Emmanuel Macron depuis le début de son mandat, Jean-Pierre Raffarin ose : "Il s'est mis en situation de parler avec tout le monde. Il est capable de résoudre cette crise, en tout cas avec d'autres".

"Le monde est incertain". C'est d'ailleurs pour trouver d'autres clés facilitant les rapports diplomatiques que Jean-Pierre Raffarin a fondé Leaders pour la paix, une ONG visant à alerter l'opinion publique et les décideurs sur les risques de crises émergentes. "La guerre est menaçante partout. Ça fait 40 ans que je fais de la politique, je n'ai jamais vu le monde aussi dangereux", alerte Jean-Pierre Raffarin. "Menaces du terrorisme, des grandes puissances, des migrations, du changement climatique… Tout cela fait que le monde est incertain. On voit des Etats devenir très ambitieux, souvent belliqueux, et des dirigeants imprévisibles, dont le dirigeant américain", poursuit-il.

"La guerre débouche rarement sur la paix". Jean-Pierre Raffarin martèle : "La guerre c'est tragique, la guerre c'est l'horreur, la guerre c'est la destruction. La guerre débouche rarement sur la paix". Il entend ainsi innover, et convaincre les dirigeants des grandes puissances d'emprunter d'autres voies.

>> Retrouvez l'interview intégrale de Jean-Pierre Raffarin ci-dessous :