En difficulté, Jean Castex veut reprendre la main sur le gouvernement

, modifié à
  • A
  • A
Le Premier ministre, Jean Castex, veut imposer son autorité au sein du gouvernement. 1:19
Le Premier ministre, Jean Castex, veut imposer son autorité au sein du gouvernement. © Ludovic MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :
Le Premier ministre tente de remettre de l'ordre dans son gouvernement. Depuis l'annonce du second confinement dû à l'épidémie de coronavirus, Jean Castex tente d'imposer sa propre ligne politique et d'affirmer son autorité au sein des ministres, qui sont parfois plus expérimentés politiquement que lui. 

Emmanuel Macron grimpe dans les sondages pendant que Jean Castex dégringole. Selon une enquête Odoxa publiée mardi dans la presse régionale, l'écart se creuse entre le Président et son Premier ministre. Plus de 43% d'opinion favorable pour l'un contre 35% pour l'autre, alors que Jean Castex semble un peu dépassé par les événements. Le Premier ministre tente alors de se montrer un peu plus ferme avec ses ministres pour reprendre la main et défendre sa ligne politique. 

Des ministres de poids dans leur couloir, et le Premier d'entre eux au bord de la piste. C'est cette image que Jean Castex a décidé de casser quitte à faire la police avec son gouvernement. Lundi, Bruno Le Maire s'est prononcé en faveur d'une réouverture des commerces avant le 1er décembre. Matignon a alors rapidement indiqué que ce n'était pas à l'ordre du jour.

"Il en a ras-le-bol des gros ministres qui jouent des coudes"

Même schéma avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Le Premier ministre lui a fait savoir la semaine dernière qu'il fallait davantage communiquer sur le contrôle du confinement : c'est désormais chose faite. Et c'est une manière, pour lui, de défendre sa ligne politique en personne. "Je préfère fermer des restaurants qu'ouvrir des morgues", dit le Premier ministre en privé. Le Premier ministre a également choisi de se saisir de la question de la réouverture des lieux de cultes, raison pour laquelle c’est finalement lui qui a mené la visioconférence avec les représentants des différentes religions. La réunion était initialement prévue autour du seul ministre de l’Intérieur. 

Le Premier ministre souhaite affirmer son autorité sur un gouvernement parfois remuant. "Il est remonté, il en a ras-le-bol des gros ministres qui jouent des coudes", confie un conseiller. "C'est le syndrome Reine des neiges : il est en train de se libérer". Une tentative de mue pour Jean Castex, qui est loin d'avoir l'expérience et le poids politique de certains de ses ministres.

Europe 1
Par Hadrien Bect édité par Manon Bernard