Retrait de Griveaux : "La main est tendue" à Cédric Villani, affirme Sylvain Maillard

, modifié à
  • A
  • A
Sylvain Maillard était l'invité d'Europe 1, samedi matin (photo d'archives). 2:42
Sylvain Maillard était l'invité d'Europe 1, samedi matin (photo d'archives). © Europe 1
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, le député LREM de Paris a pris samedi la défense de Benjamin Griveaux, qui a dû retirer sa candidature aux élections municipales après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel, non authentifiée. Pour Sylvain Maillard, la main est toujours tendue à Cédric Villani pour conduire la liste du parti présidentiel à la mairie de Paris. 
INTERVIEW

Député LREM de Paris, il était l'un des soutiens de Benjamin Griveaux, candidat de la majorité aux élections municipales. Invité d'Europe 1, samedi, Sylvain Maillard est revenu sur l'abandon de l'ancien porte-parole du gouvernement, après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel qui circule sur les réseaux sociaux depuis jeudi. Qui pourrait le remplacer ? Le nom de Mounir Mahjoubi circule, tout comme celui de Cédric Villani. Le député parisien n'a en tous cas pas semblé fermer la porte à celui qui a été exclu du parti fin janvier pour avoir présenté une liste dissidente

"Il est temps que Cédric Villani vienne nous rejoindre"

"Dans un mois, nous porterons le projet que nous avons construit que nous avons construit avec LREM, l'UDI et Agir", explique Sylvain Maillard. "Est-ce le même projet que Cédric Villani ? Non", élude le député de Pairs dans un premier temps. "Mais cela fait des mois qu’avec d’autres, je tends la main à Cédric Villani pour qu’il vienne nous rejoindre", poursuit Sylvain Maillard au micro d'Europe 1.

"La main est toujours tendue. Il est maintenant temps qu’il vienne nous rejoindre, parce que les Parisiens veulent une alternance à Paris, et nous avons les moyens de construire cette alternance", affirme-t-il au micro d'Europe 1. "Donc je lui tends la main et je dis que sa place est de venir avec nous." 

Un candidat d'ici lundi

La porte n'est donc pas fermée au député de l'Essonne, mais Sylvain Maillard martèle avec force qu'il faudra attendre lundi avant de connaître le nom du futur chef de file de LREM à Paris. "Ce n’est pas un casting. C’est une vraie décision à prendre : savoir qui est capable de porter notre projet. C’est là-dessus que nous allons nous baser, autour de Stanislas Guérini (Délégué général de LREM, ndlr), pour trouver le bon candidat".

Europe 1
Par Ariel Guez