"Grand débat" : Matignon choisit Jean-Paul Bailly et la cheffe de la CNIL comme garants

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Paul Bailly et Isabelle Falque-Pierrotin sont les deux derniers garants choisis.
Jean-Paul Bailly et Isabelle Falque-Pierrotin sont les deux derniers garants choisis. © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
Avec la désignation par Matignon de Jean-Paul Bailly et Isabelle Falque-Pierrotin, les cinq garants censés encadrer le "grand débat national" sont désormais connus.

L'ancien patron de la RATP et de la Poste Jean-Paul Bailly et Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de la CNIL, seront les "garants" désignés par le Premier ministre Édouard Philippe du bon déroulement du "grand débat national", a annoncé jeudi Matignon à l'AFP.

Les cinq garants désormais connus. Jean-Paul Bailly, 72 ans, figurait depuis plusieurs jours parmi les personnalités pressenties pour occuper ce rôle, tandis que Isabelle Falque-Pierrotin, une conseillère d'État âgée de 58 ans, préside depuis 2011 la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Leur désignation complète le collège de cinq "garants" devant "garantir l'indépendance" du grand débat lancé mardi afin de répondre à la crise des "gilets jaunes", et qui sera animé par deux ministres. 

Deux de ces cinq personnes sont désignées par le gouvernement, tandis que les trois autres sont nommées respectivement par les présidents des trois assemblées constitutionnelles.

Patrick Bernasconi, Nadia Bellaoui et Guy Canivet choisis par les assemblées. Le président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Patrick Bernasconi, a ainsi désigné la secrétaire générale de la Ligue de l'enseignement, Nadia Bellaoui. Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a choisi de son côté l'ancien membre du Conseil constitutionnel Guy Canivet. Enfin, le politologue et spécialiste de sociologie électorale Pascal Perrineau a été choisi par le président du Sénat Gérard Larcher.