Gérard Collomb candidat à Lyon en 2020 : "Place aux jeunes, pas aux vieillards !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les Lyonnais sont partagés sur la candidature aux municipales de celui qui fut déjà leur maire de 2001 à 2017.

REPORTAGE

Il ne restera pas ministre de l'Intérieur jusqu'au terme du quinquennat : Gérard Collomb a décidé de briguer la mairie de Lyon pour les municipales de 2020, lui qui était déjà maire de la cité rhodanienne de 2001 à 2017. Il devrait quitter la place Beauvau au printemps 2019, "après la bataille des européennes".

"Il a vraiment ouvert la ville à l'Europe". Et pour une partie des Lyonnais, ce retour est plutôt une bonne nouvelle. "Je veux bien qu'il revienne, moi, il était bien comme maire", estime Jacqueline, rejointe par Maguy : "Il a vraiment ouvert la ville à l'Europe. Il a de l'expérience, il peut encore continuer."

" Il y a une manière de népotisme dans sa manière de faire de la politique locale "

Pour ses sympathisants, Gérard Collomb a de l'expérience. Mais pour ceux qui sont moins intéressés par la perspective de son retour, c'est un problème d'âge qui se profile. "Il aura 73 ans en 2020 et 79 ans à la fin de son mandat", constate Alain. "Est-ce bien sérieux ? Place aux jeunes, pas aux vieillards !"

Il y a aussi, dans les mots des Lyonnais interrogés par Europe 1, cette désagréable impression d'un pouvoir qu'on prend, qu'on lâche et qu'on vient récupérer trois ans plus tard. "Il y a une manière de népotisme dans sa manière de faire de la politique locale", maugrée Fabien. "Au cas où il ne viendrait pas, il y aurait sa femme. Ça me fait un peu penser au couple Balkany."

Caroline Collomb s'est fait un (pré)nom. La femme de Gérard Collomb, Caroline, s'est effectivement fait un (pré)nom dans la capitale des Gaules depuis que son mari est le numéro deux du gouvernement Philippe. Aujourd'hui âgée de 42 ans, elle est devenue référente de La République en marche à Lyon et affirmait fin mai dans Le JDD "ne rien exclure" pour les municipales. Certains imaginent déjà le couple se partager la ville et la métropole. Car c'est une certitude : Gérard Collomb ne pourra pas cumuler ces deux postes stratégiques, comme la loi l'interdit désormais.