Formation du gouvernement : Ségolène Royal affirme avoir été contactée, l'Élysée dément

, modifié à
  • A
  • A
Ségolène Royal
Ségolène Royal affirme avoir été contactée pour faire partie du nouveau gouvernement, l'Élysée dément. © AFP
Partagez sur :
L'ancienne ministre socialiste Ségolène Royal affirme avoir été contactée par un collaborateur de l'Élysée pour participer au gouvernement du nouveau Premier ministre, Jean Castex, dévoilé lundi. Un appel démenti par une source proche d'Emmanuel Macron. La candidate à l'élection présidentielle a alors indiqué, copies de SMS à l'appui, avoir été contactée directement par Jean-Yves Le Drian. 

Alors que le nouveau gouvernement du Premier ministre Jean Castex sera connu lundi, les candidats potentiels aux postes de ministres font entendre leurs voix. L'ex-ministre socialiste Ségolène Royal a affirmé dimanche sur le plateau de BFMTV avoir été contactée par "un proche" d'Emmanuel Macron pour faire partie de la nouvelle équipe gouvernementale, et a jugé que cela n'aurait de "sens" que si elle pouvait mener une politique "plus sociale, plus écologiste, plus démocratique". Cet appel téléphonique a été démenti par une source proche du chef de l'État à l’AFP et auprès du journal Le Monde. 

En réponse, Ségolène Royal a affirmé avoir été contactée directement par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, copies des SMS à l'appui. Si des conseillers de l’Élysée démentent, je ne leur en veux pas, ils ne sont pas forcément au courant! Un président cloisonne surtout à ce niveau de contact", glisse-t-elle.

Appelée par "un proche du Président"

"J'ai été appelée, par un proche du Président, (…) hier (samedi)", a dans un premier temps déclaré Ségolène Royal sur BFMTV. Qu'aurait-elle répondu à la proposition d'entrer au gouvernement ? "Je suis dans le respect des institutions, j'ai été très aimable, très respectueuse, nous sommes face à une très grave crise économique, on sait qui je suis, ce que j'ai dit sur ce qui se passe aujourd'hui en France depuis trois ans, on connaît mes convictions", a-t-elle expliqué. Ainsi, "j'ai dit, si c'est pour mener une politique plus sociale, plus écologiste, plus démocratique, faites-moi une proposition. Et nous en sommes là."

"Tout cela n'existe pas"

"Tout cela n'existe pas", a confié au journal Le Monde un proche collaborateur d'Emmanuel Macron, qui dément tout appel téléphonique. Le président de la République et son Premier ministre poursuivent dimanche leurs consultations avec "l'objectif de former un nouveau gouvernement pour lundi dans la journée", a annoncé l'Élysée. Il devrait se composer d'une vingtaine de ministres et ministres délégués

Ségolène Royal, ancienne candidate socialiste à la présidence de la République, avait déjà affirmé ses ambitions politiques au cours de la semaine. Elle a notamment assuré être "prête à mener la bataille" pour "une gauche rassemblée" lors des prochaines élections présidentielles de 2022, mettant en avant son identité "écologiste". Après la vague verte dans les grandes villes aux municipales, Jean Castex, issu des Républicains, est-il l'homme de la situation pour l'ex-ministre socialiste ? "Il faut lui laisser le temps, juger sur les actes", a encore estimé Ségolène Royal.