Remaniement : Avec Castex, Macron veut un "gouvernement de mission et de rassemblement"

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex, Emmanuel Macron 1:31
Emmanuel Macron affirme vouloir un "gouvernement de mission et de rassemblement". Photo d'archive © Ludovic MARIN/ AFP
Partagez sur :
Le nouveau gouvernement qui sera "probablement" dévoilé lundi matin devrait comporter "une vingtaine de ministres et ministres délégués", selon la présidence de l'Élysée, citée par l'AFP. Suivez les dernières annonces concernant le remaniement en direct.
EN DIRECT

Depuis vendredi, le nouveau Premier ministre Jean Castex s’active pour choisir son équipe gouvernementale, dévoilée lundi. Elle devrait être composée d'une "vingtaine de ministres et de ministres délégués" selon la présidence de l'Élysée, citée par l'AFP. Sur Twitter, Emmanuel Macron a affirmé vouloir un "gouvernement de mission et de rassemblement". Suivez les dernières annonces concernant le remaniement en direct.

Les principales informations à retenir

  • L'annonce de la composition du nouveau gouvernement est prévue lundi
  • Ce dernier devrait être composé d'une "vingtaine de ministres et ministres délégués"
  • Emmanuel Macron souhaite un "gouvernement de mission et de rassemblement"

L'Élysée prévoit l'annonce du gouvernement lundi

Emmanuel Macron et son Premier ministre Jean Castex poursuivaient dimanche leurs consultations avec "l'objectif de former un nouveau gouvernement pour lundi dans la journée", a annoncé l'Élysée dimanche aux alentours de 13 heures. La composition du gouvernement devrait comprendre "une vingtaine de ministres et de ministres délégués", a précisé la présidence. Le gouvernement actuel compte 16 ministres et trois ministres délégués, avec 17 secrétaires d'Etat.

Composer un gouvernement après une crise sanitaire à moins de 2 ans de la présidentielle est une alchimie difficile : il y a les questions de forme, la parité, le poids des équilibres politiques de la majorité, l’éthique, la probité des ministres... Selon certaines sources contactées par Europe 1, l’architecture du futur gouvernement et la liste des ministres serait déjà terminée, et l'annonce devrait se faire "en deux temps", d'abord les ministres chargés des grandes priorités, puis d'ici quelques jours les secrétaires d'État.

Macron veut "un gouvernement de mission et de rassemblement"

Emmanuel Macron a affirmé sur Twitter vouloir un gouvernement "de mission et de rassemblement" pour porter sa politique qui doit "s'adapter aux bouleversements internationaux et aux crises". "Le projet que j'ai porté en 2017 et sur lequel les Français m'ont élu reste au coeur de ma politique. Mais il doit s'adapter aux bouleversements internationaux et aux crises que nous vivons : un nouveau chemin doit être dessiné", a écrit le président de la République. 

Pour les mois à venir, il place dans ses priorités "relance de l'économie, poursuite de la refondation de notre protection sociale et de l'environnement, rétablissement d'un ordre républicain juste" ou encore "défense de la souveraineté européenne". Assurant ne vouloir ne laisser personne au bord de ce "nouveau chemin", il ajoute que "cette reconstruction sera mise en oeuvre par un gouvernement de mission et de rassemblement".

Royal affirme avoir été contactée, l'Élysée dément 

Dimanche, l'ancienne ministre socialiste Ségolène Royal a affirmé sur BFMTV avoir été contactée par "un proche" d'Emmanuel Macron pour entrer au nouveau gouvernement "Castex I". "Je suis dans le respect des institutions, j'ai été très aimable, très respectueuse, nous sommes face à une très grave crise économique, on sait qui je suis, ce que j'ai dit sur ce qui se passe aujourd'hui en France depuis trois ans, on connaît mes convictions", a-t-elle expliqué. Ainsi "j'ai dit, si c'est pour mener une politique plus sociale, plus écologiste, plus démocratique, faites-moi une proposition. Et nous en sommes là". L'information a été démentie par une source proche du président de la République. "Aucun collaborateur du président n'a appelé Ségolène Royal pour lui proposer de rejoindre le gouvernement", a confié à Europe 1 un membre de l'Elysée. 

Plus tard dans la journée, Ségolène Royal a assuré à l'AFP, copies de SMS à l'appui, avoir été contactée par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian (ex-PS).

Jean Castex veut que son gouvernement réponde "à une exigence de compétence"

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Jean Castex assure d'ailleurs mettre "les bouchées doubles" avec Emmanuel Macron pour annoncer au plus vite le nouveau gouvernement dont le secret est pour l'instant bien gardé. "La composition de mon équipe correspondra aux priorités que nous nous fixons ; ce n'est pas un casting, c'est un choix politique et cela doit répondre à une exigence de compétence", a déclaré le nouveau Premier ministre au JDD.

François Bayrou espère une "équipe visionnaire" et de toutes sensibilités

Le maire de Pau et président du Modem François Bayrou a de son côté estimé dimanche sur Europe 1 que le gouvernement formé devrait "répondre à trois exigences" : "la solidité pour faire face à la vague qui vient", mais aussi la capacité à "mesurer qu’un certain nombre de problèmes que nous allons rencontrer en raison de la crise sanitaire préexistaient à la crise", et la nécessité d'une équipe "visionnaire" capable de "penser le monde qui vient" avec "enthousiasme."

François Bayrou a aussi interpellé sur la nécessite d'une "personnalité forte" pour porter les problématiques environnementales, et souhaiterait que "toutes les grands inspirations de la société française" soient présentes au gouvernement, gauche, droite, écologie, et "centre, car c’est là l’assise de la majorité".