EXCLUSIF - Le père de Jean Castex l’assure : "Mon fils n’a jamais reculé"

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex, à gauche, avec Emmanuel Macron, lors d'une réunion consacrée aux JO de Paris 2024. 1:56
Jean Castex, à gauche, avec Emmanuel Macron, lors d'une réunion consacrée aux JO de Paris 2024. © AFP
Partagez sur :
Le père de Jean Castex a accordé une interview à Europe 1 samedi matin, au lendemain de la nomination de son fils au poste de Premier ministre. "Il n’a jamais reculé quand il s’agissait de s’occuper de sa commune, de son département et maintenant de l’État", a certifié Claude Castex.

Les Français vont apprendre à connaître un nouveau Premier ministre. Quasi inconnu du grand public, Jean Castex a été nommé à Matignon vendredi, en remplacement d’Édouard Philippe. Au lendemain de cette annonce, le père du nouveau Premier ministre a accordé une interview exclusive à Europe 1. "C’est quelqu’un qui n’a jamais reculé quand il s’agissait de s’occuper de sa commune, de son département et maintenant de l’État", a assuré Claude Castex, samedi matin au micro de Bernard Poirette.  

"Je ne m’attendais pas à un poste aussi prestigieux"

Même pour Claude Castex, la nomination de son fils à Matignon a constitué "une surprise". "Après ce qu’il avait fait en tant que ‘Monsieur déconfinement’ (il était chargé du déconfinement au sein du gouvernement depuis le mois d'avril, ndlr), je m’attendais à ce qu’il ait un poste de ministre lors du remaniement. Mais en aucun cas je m’attendais à un poste aussi prestigieux", a confié l’ancien chef d’entreprise dans l’agro-alimentaire, qui a appris la nouvelle jeudi soir de la bouche de son fils.

"Je le savais depuis jeudi soir, il m’a appelé pour me prévenir. Il sortait de l’entretien avec le président et le Premier ministre. Il ne m’a pas parlé longtemps, il m’a simplement dit que c’était un poste difficile dans une situation difficile et délicate, compte tenu de l’état de la France", a rapporté Claude Castex.

"C’est une fierté d’avoir un fils Premier ministre"

Le père du Premier ministre a également confié sa "fierté". "Ça a été un choc et beaucoup d’émotions. Et puis j’ai tout de suite pensé à ce qui l’attend, donc un peu de stress. Mais c’est du bon stress, je ne peux qu’être heureux pour lui. Pour un père, c’est une fierté d’avoir un fils Premier ministre", a-t-il ajouté.

 

Claude Castex a également tenu à rappeler l’appétence de son fils pour les dossiers sociaux, en vue des prochaines échéances de son futur gouvernement. "Il a déjà été directeur de cabinet de Xavier Bertrand au ministère du Travail, il a de très bons contacts avec les syndicats. Une partie importante va se jouer sur la réforme des retraites, parce qu’elle a été mise entre parenthèses pendant l’épidémie, mais il va bien falloir la reprendre", a jugé Claude Castex.