Damien Abad (LR) : "Une culture de l’irrespect s'est installée en France à l'égard des élus"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sur Europe 1, le député Les Républicains de l'Ain et vice-président du parti, revient sur la mort du maire de Signes, Jean-Mathieu Michel.

Jean-Mathieu Michel, maire de Signes, est mort le lundi 5 août à 76 ans, renversé par une camionnette dont il voulait verbaliser les occupants qui venaient de jeter des gravats en bordure d'une route. Une mort qui a ému l'ensemble de la classe politique, jusqu'au président de la République. Sur Europe 1, Damien Abad, député LR, estime que ce drame est symptomatique de la façon dont sont perçus les élus en France.

Les élus doivent être "davantage écoutés et respectés"

La mort de Jean-Mathieu Michel a profondément bouleversé la classe politique. "Au-delà de ce drame, la question de la sécurité se pose au quotidien pour les maires", estime Damien Abad, qui rappelle que vendredi, "il y a encore eu une agression au couteau envers un maire en Auvergne". Pour le vice-président des Républicains, il est temps que les choses changent. "Une culture de l’irrespect s'est installée en France à l'égard des élus. C'est cette culture de l'irrespect qu'il faut casser", indique-t-il, soulignant qu'"il faut réhabiliter la fonction de l'élu". Damien Abad affirme que les élus doivent être "davantage écoutés et respectés". "Il n'y aurait pas ces débordements et ces drames si c'était le cas", explique l'homme politique.

Concernant l'absence d'Emmanuel Macron lors des obsèques de Jean-Mathieu Michel, le député joue la carte de l'apaisement. En effet, la non-venue du président de la République a été critiquée par certains. "Il n'y a pas lieu de polémiquer sur un sujet aussi grave", préfère insister Damien Abad.

"Il faut des décharges supplémentaires en France"

Sur le fond de l'affaire du drame de Signes, le vice-président LR constate que la question des décharges sauvages surgit de nouveau dans l'actualité. Un réel problème. "Il faut une sanction exemplaire à l'égard de ceux qui pratiquent des décharges sauvages", propose-t-il, tout en ajoutant : "il faut des décharges supplémentaires en France. Ce doit être une priorité dans les politiques publiques."

Europe 1
Par Europe1.fr