Coronavirus : Castaner détaille les mesures de prévention pour les municipales

  • A
  • A
Pour Christophe Castaner, il est hors de question d'annuler les élections municipales à cause du coronavirus.
Pour Christophe Castaner, il est hors de question d'annuler les élections municipales à cause du coronavirus. © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
Des moyens renforcés pour les procurations, des rappels de recommandations, des flacons de gel hydroalcoolique placés à l'entrée des bureaux de vote... Christophe Castaner a détaillé quelques mesures de prévention pour les municipales, qui auront bien lieu les 15 et 22 mars.

Christophe Castaner a réaffirmé jeudi que les élections municipales se tiendraient comme prévu les 15 et 22 mars, et évoqué les précautions spécifiques qui seront adoptées, alors que la propagation du coronavirus s'accélère en France. "Nous devons tout faire en lien avec les municipalités (...) pour que les élections aient bien lieu les 15 et 22 mars", a déclaré le ministre de l'Intérieur, à l'issue d'une réunion avec les associations d'élus et plusieurs membres du gouvernement au ministère de la Cohésion des territoires. Cette réunion a permis de travailler sur les modalités pratiques à mettre en place pour assurer le scrutin.

"Nous renforcerons les moyens de procéder à des procurations"

Ainsi outre le rappel des recommandations sur les bons comportements à adopter, des flacons de gel hydroalcoolique seront placés à l'entrée des bureaux de vote. Questionné sur la situation des personnes âgées qui auraient peur de sortir pour aller voter, le ministre a souligné que "les personnels de la gendarmerie ou de la police se déplaceront sur les lieux pour que les procurations soient relevées dans de bonnes conditions". "Nous renforcerons les moyens de procéder à des procurations", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le président de l'association des maires de France, François Baroin, s'est félicité de la confirmation de la tenue du scrutin municipal. "La démocratie n'a pas de prix car mettre entre parenthèses la démocratie signifierait mettre entre parenthèses l'activité sociale, économique ... Bref, considérer que la France est en situation de confinement". Il s'agira, selon François Baroin, de "garantir des conditions sanitaires de protection, peut-être de réfléchir à une organisation type d'un bureau de vote avec la distance d'un mètre, un mètre 50, un marquage au sol, un temps de latence, une explication pédagogique, une plus grande souplesse, peut-être, de l'organisation des bureaux".

Les Français sont très majoritairement pour le maintien du scrutin 

Selon une étude OpinionWay réalisée pour UNCCAS, Public Sénat et La Tribune, 28% des sondés se disent "inquiets" (dont 7% "très inquiets", et 21% "assez inquiets") de se rendre dans un bureau de vote pour les élections municipales, contre 45% "pas du tout inquiets". En outre, 76% des personnes interrogées estiment qu'il est "préférable de maintenir" le scrutin, les 15 et 22 mars.

L'étude, publiée jeudi, a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon représentatif de 1.047 inscrits sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.  Deux personnes supplémentaires sont mortes en France après avoir été infectées par le coronavirus, ce qui porte à six le nombre total de décès, et 92 nouveaux cas de patients positifs ont été recensés par rapport à mercredi, a indiqué jeudi le ministère de la Santé.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP