Convention citoyenne : "150 personnes, ce n'est pas 65 millions de citoyens", nuance Woerth

, modifié à
  • A
  • A
Eric Woerth est député de l'Oise. 1:45
Eric Woerth est député de l'Oise. © Europe 1
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, le député́ LR de l'Oise Eric Woerth est revenu sur les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, dont les membres ont été reçus lundi par Emmanuel Macron, et relativisé leur légitimité.
INTERVIEW

Quel regard la droite porte-t-elle sur les travaux de la Convention citoyenne pour le climat, dont les 150 membres, tirés au sort, ont été reçus lundi à l'Elysée par Emmanuel Macron ? Invité mardi d'Europe 1, le député́ LR de l'Oise Eric Woerth a nuancé sa légitimité. "150 personnes, ce n'est pas 65 millions de citoyens", estime-t-il.

"Il sont réunis légitimement", reconnaît-il, avant de rappeler que les membres de la Convention ne sont pas élus. Or, ajoute-t-il, "la légitimité, c'est l'élection". De plus, dit-il encore, des experts "ont aussi orienté les choix des uns et des autres". Pour Eric Woerth, le président de la République a d'ailleurs "eu raison" d'écarter la taxe de 4% sur les dividendes et la limitation à 110 km/h sur autoroutes. 

"La nomination n'est pas pareil que la désignation par le scrutin"

L'ancien ministre défend l'existence "de phases de consultation et d'interrogation" autour de la démocratie représentative. Mais, précise-t-il, "il ne faut pas confondre tout. La nomination, ce n'est pas pareil que la désignation par le scrutin". Or, il regrette particulièrement la forte abstention qui a marqué le scrutin des municipales. 

Europe 1
Par Antoine Terrel