Comment va se dérouler la journée de deuil national en hommage à Jacques Chirac ?

, modifié à
  • A
  • A
Le service solennel pour le deuil national en hommage à Jacques Chirac aura lieu lundi en l'église Saint-Sulpice, à Paris.
Le service solennel pour le deuil national en hommage à Jacques Chirac aura lieu lundi en l'église Saint-Sulpice, à Paris. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Messe à Saint-Sulpice, présence de chefs d'État étrangers, convoi funéraire... Voici le programme de cette nouvelle journée d'hommage à Jacques Chirac. 

Après l'hommage populaire aux Invalides dimanche, place à la journée de deuil national lundi. De nombreuses personnalités sont attendues à Paris pour rendre un nouvel hommage à Jacques Chirac, décédé jeudi dernier

À 11 heures, le cercueil quittera les Invalides en convoi funéraire. La dépouille de l'ancien président sera encadrée par une grande escorte, jusqu'à l'église Saint-Sulpice, où sera rendu un service solennel. Celui-ci sera présidé par Emmanuel Macron et rendu à midi en l'église Saint-Sulpice à Paris, en présence des anciens présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing.

De Vladimir Poutine à Gerhard Schröder

Et l'assistance sera à la mesure de l'afflux de messages parvenus du monde entier depuis jeudi midi : parmi la trentaine de chefs d'Etat, seront présents le président russe Vladimir Poutine, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, les présidents allemand Frank-Walter Steinmeier, italien Sergio Mattarella et congolais Denis Sassou Nguesso, le Premier ministre belge Charles Michel, ou encore les Premiers ministres libanais Saad Hariri et hongrois Viktor Orban. 

Parmi les ex-dirigeants du temps de Jacques Chirac viendront également l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, l'ancien Premier ministre espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero et l'ancien président sénégalais Abdou Diouf.

La classe politique française devrait également être largement représentée, à l'exception de la présidente du RN Marine Le Pen, elle dont le père avait fait de Jacques Chirac un "ennemi". La famille s'est en effet opposée à sa venue et la finaliste de la dernière présidentielle, qui avait annoncé sa présence dans un premier temps, a finalement décidé de ne pas venir. "La famille Chirac ne souhaitant pas respecter les usages républicains et ayant exprimé son désaccord avec notre présence, nous ne nous y rendrons pas"a-t-elle fait savoir dimanche à franceinfo

Un convoi funéraire pour un hommage populaire 

Les Français aussi pourront rendre un dernier hommage lundi à Jacques Chirac sur le trajet du convoi funéraire jusqu'à l'église Saint-Sulpice. Un hommage particulier sera ensuite rendu à l'ex-président le week-end des 5 et 6 octobre en Corrèze, sa terre d'élection.

L'ex-chef de l'Etat, malade depuis de longues années, s'est éteint "très paisiblement, sans souffrir". Selon le souhait de son épouse Bernadette, il sera inhumé lundi après-midi au cimetière du Montparnasse dans le caveau où repose déjà leur fille aînée Laurence, décédée en 2016. Pendant ce temps, Emmanuel Macron recevra à l'Élysée tous les chefs d'État qui auront fait le déplacement pour rendre un dernier hommage à l'ancien président. 

Une minute de silence dans les écoles et les administrations

Dans les administrations et les écoles, une minute de silence sera observée à 15 heures. Dans les écoles, les professeurs sont également invités à donner un cours sur Jacques Chirac, son histoire, ainsi que son rôle en tant que président. 

Europe 1
Par Gaétan Supertino avec AFP