Ce qui attend les élèves de l'ISSEP, l'école de Marion Maréchal

  • A
  • A
Marion Maréchal, JEFF PACHOUD / AFP 1280 1:33
© JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Alors que les premiers étudiants arriveront le 15 septembre, l'ISSEP, l'école créée par Marion Maréchal à Lyon, organisait une journée portes-ouvertes, jeudi. "On enseignera tous les courants de pensée", promet l'ancienne députée FN.

Ça se précise pour l'école de Marion Maréchal. Les premiers étudiants arriveront le 15 septembre à l'ISSEP (Institut Supérieur de Sciences Economiques et Politiques), l'école qu'elle a créée à Lyon. Jeudi, l'établissement organisait une journée portes ouvertes et Europe 1 y était.

Des cours de politesse et de savoir-être "à la française". Seule face à une petite dizaine de curieux, Marion Maréchal vend les atouts de son école. Au milieu du petit hall de ce qui ressemble aux locaux d'une start-up, mur blanc, mobilier moderne, l'ancienne députée Front national promet "une formation intellectuelle solide", différente de ce qui existe ailleurs. La soixantaine d'étudiants inscrits cette année aura droit à des cours de média training, de prise de parole en public, et même de politesse et de savoir-être "à la française" dit la plaquette de présentation.

"On n'est pas une école militante." Marion Maréchal le dit, l’objectif est de former des décideurs. De quoi peut être aussi, repérer de futurs talents politiques, clairement classés à droite. "On n'est pas une école militante", promet toutefois la nièce de Marine Le Pen, qui l'assure : "Aucun de nos quarante enseignants n'est engagé en politique. (...) On enseignera tous les courants de pensée."

>> De 5h à 7h, c’est “Debout les copains” avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Elle prend pour exemple le catholicisme social, avant de citer "Bonald", philosophe traditionaliste et contre révolutionnaire. Manière de continuer à se battre sur le terrain des idées, tout en ayant officiellement quitté la vie politique.

Europe 1
Par Hadrien Bect, édité par Grégoire Duhourcau