Coronavirus : "Tout confirme que le virus n'a pas baissé en intensité" affirme Castex

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex
Jean Castex s'est exprimé sur l'évolution de la situation de l'épidémie. © Capture d'écran CNews
Partagez sur :
Après un conseil de défense vendredi, Jean Castex a donné une allocution depuis l'Hôtel de Matignon. Il a notamment déclaré que "tout confirme que le virus n'a pas baissé en intensité" et évoqué une "dégradation manifeste de l'épidémie". 

Il y a une "dégradation manifeste" de la situation épidémiologique en France. C'est ce qu'a affirmé Jean Castex lors d'une allocution donnée depuis l'Hôtel de Matignon consacrée au coronavirus après un conseil de défense qui s'est tenu vendredi. Le Premier ministre a également ajouté que "tout confirme que le virus n'a pas baissé en intensité".

42 départements classés "rouge"

"Le virus circule de plus en plus en France. Le taux d'incidence est monté à 72 pour 100.000 personnes contre 57 il y a une semaine. Le pourcentage des cas positifs ne cesse d'augmenter", a précisé le Premier ministre. Par ailleurs, le Conseil de défense a décidé de porter à 42 le nombre de départements en circulation active du virus, classés "rouge". Il n'y en avait que 28 il y a cinq jours. Ce sont les départements où le taux d'incidence dépasse 50 nouveaux cas de Covid-19 pour 100.000 habitants en une semaine. 

"Ce classement n'emporte pas de conséquence automatique mais il permet au préfet en lien avec les autorités sanitaires et des élus locaux de déclencher des mesures supplémentaires de réduction des risques, notamment sur le port du masque, les rassemblements sur l'espace public, les grands événements ou les horaires d'ouverture de certains commerces", a souligné le chef du gouvernement qui a demandé aux préfets concernés de lui proposer "d'ici lundi de nouvelles mesures complémentaires".

Inquiétude sur les hospitalisations

"Un élément suscite particulièrement notre inquiétude : pour la première fois depuis de longues semaines nous constatons une augmentation sensible des personnes hospitalisées", a déclaré Jean Castex. En effet, depuis plusieurs jours, le nombre de contaminations et d'hospitalisations augmente selon les bilans quotidiens de la Direction générale de la santé.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP