Boudin, andouillette et foie de veau : Jean-Louis Debré raconte son dernier repas avec Jacques Chirac

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité samedi de la Table des bons vivants, sur Europe 1, Jean-Louis Debré a raconté le dernier (et copieux) repas qu'il a passé avec l'ancien président de la République.

Ce n'est un secret pour personne : Jacques Chirac était un bon mangeur. Invité samedi de la Table des bons vivants, sur Europe 1, son ami Jean-Louis Debré nous l'a une nouvelle fois confirmé. Et il l'a illustré en nous racontant le dernier (et copieux) repas qu'il a passé avec l'ancien président de la République.

"C'était au Père Claude, dans le 7e arrondissement de Paris. Il me dit : 'On va déjeuner tous les deux. J'ai faim'", raconte ce proche de Jacques Chirac, se pliant au passage au jeu de l'imitation. "Il commande pour moi et me dit, 'on va se mettre en bouche, avec un petit boudin noir. Après, une andouillette. Après quoi, six escargots. Et puis on termine par un foie de veau / purée. Mais on ne prend pas de dessert !'", se souvent l'ancien président du Conseil constitutionnel.

La tête de veau, c'est non 

Jean-Louis Debré était un fidèle de Jacques Chirac, en politique comme en cuisine. "Mais il y a une chose sur laquelle je ne lui ai jamais été fidèle, c'est la tête de veau ! Je n'aime pas ça", précise Jean-Louis Debré.

L'occasion pour lui de préciser, aussi, qu'il n'a jamais apprécié les dîners prestigieux en présence des grands de ce monde. "C'est trop souvent une cuisine internationale qui doit plaire à tous les goûts", explique Jean-Louis Debré, grand défenseur, et amateur, de la cuisine française.

Europe 1
Par Europe1.fr