Blanquer annonce la fin des demi-jauges dans les collèges "à partir de la semaine prochaine"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le ministre de l’Education nationale a annoncé vendredi sur Europe 1 que les élèves de quatrième et troisième encore en demi-jauges dans une quinzaine de départements, pourront progressivement, à partir de lundi, être de retour dans des classes entières, au vu de l’amélioration de la situation sanitaire. Jean-Michel Blanquer répond aussi à l’inquiétude de certains parents et enseignants.
INTERVIEW

Parents et enseignants s’inquiètent depuis plusieurs jours des conséquences de la demi-jauge mis en place pour les collégiens de quatrième et de troisième dans les 15 départements les plus touchés par l’épidémie de coronavirus. Ils craignent un décrochage des élèves concernés par rapport aux autres, alors que, pour les troisièmes, le brevet approche. Jean-Michel Blanquer a répondu à ces inquiétudes vendredi sur Europe 1. "Du fait de l’amélioration de la situation sanitaire, à partir de la semaine prochaine, progressivement, les quatrièmes et troisièmes de ces départements pourront revenir en classe entière", a annoncé le ministre de l'Education.

"Je sais que c’était ce que tout le monde demandait"

"Ça peut être progressif. Il faut laisser le temps aux principaux de collèges, à toutes les équipes, de s’organiser", a précisé Jean-Michel Blanquer. "Je le fais savoir évidemment aux chefs d’établissement ce matin même puisque c’est une décision que nous avons pu prendre hier (jeudi) soir. "

"Je sais que c’était ce que tout le monde demandait", a poursuivi le ministre. "Il fallait évidemment que les conditions sanitaires s’améliorent dans les départements concernés : c’était des départements en rouge il n’y a encore pas si longtemps. Du fait des efforts de tous, on peut refaire cela et c’est évidemment une très bonne nouvelle."

Pour les lycées, "ça ne bouge pas pour l'instant"

En revanche, les lycéens devront, eux, encore patienter pour retrouver une scolarité normale. "Ça ne bouge pas pour l’instant", a confirmé Jean-Michel Blanquer. "Les choses peuvent bouger d’ici aux vacances d’été du fait de l’amélioration sanitaire. Et c’est pas à pas que nous avançons."

Sur le front sanitaire, justement, le ministre de l'Education a fait le point. "Nous avons 12.922 élèves cas confirmés, un chiffre nettement en baisse, et 1.322 personnels, là aussi en baisse. Cela représente 0,1% de personnes concernées", a détaillé Jean-Michel Blanquer. "Nous avons actuellement 5.110 classes fermées, soit 0,9%. On a un protocole très sévère, ce nombre de classes fermées relativement faible montre que la situation est en train de s’améliorer"