Baisse du chômage : selon Sacha Houlié, "il faut reconnaître" que c'est aussi grâce à Hollande

, modifié à
  • A
  • A
Houlié 3:00
Sacha Houlié a estimé que le taux de chômage des 15-24 ans était "inacceptable". © Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Selon l'Insee, le taux de chômage a nettement baissé au quatrième trimestre 2019 pour s'établir à 8,1% de la population active. Invité d'Europe 1 jeudi, le député LREM Sacha Houlié a reconnu l'impact des mesures décidées sous le mandat de François Hollande, citant le CICE et la réorganisation du monde du travail.
INTERVIEW

En s'établissant à 8,1% de la population active au quatrième trimestre 2019 (-0,4 point), le taux de chômage a atteint son plus bas niveau depuis fin 2008, selon les chiffres publiés jeudi par l'Insee. Sur Europe 1 le même jour, Sacha Houlié a salué une "bonne nouvelle" tout en estimant "qu'il y a encore beaucoup de travail à faire" pour atteindre l'objectif du gouvernement, à savoir un taux de chômage de 7% à la fin du quinquennat. Surtout, questionné sur l'action de la présidence de François Hollande, le député LREM de la Vienne a dit "reconnaître" un impact positif des mesures prises par les précédents gouvernements socialistes.

"Les emplois continuent d'être créés"

Malgré une croissance montrant des signes de faiblesse, "les emplois continuent d'être créés", a souligné le député. Un phénomène qu'il explique notamment par la "baisse des cotisations sur les bas salaires qui avaient été entreprise sous le précédent quinquennat, mais qui [a] été pérennisée par nous."

"Il faut le reconnaître, le CICE [Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, NDLR] est plus ancien que nous, il nous précède", a-t-il ajouté. Sacha Houlié a aussi dit "admettre" que la réorganisation du monde du travail "[avait] commencé en 2015" tout en soulignant que celle-ci a ensuite été poursuivies par les ordonnances adoptées sous la présidence d'Emmanuel Macron.

Sacha Houlié juge "inacceptable" l'augmentation du chômage chez les 15-24 ans

Le député a aussi souligné l'importance de la réforme de la formation professionnelle de "2018" et "le focus majeur" du gouvernement sur l'apprentissage.

Enfin, Sacha Houlié a jugé "inacceptable" l'augmentation du chômage chez les 15-24 ans. Celui-ci atteint encore 20%. Le député compte notamment sur la création de 1.000 postes auprès de de Pôle emploi pour remédier à ce problème. "Ce sont ces accompagnateurs qui doivent permettre de donner des nouvelles solutions" conclut-il.

Europe 1
Par Jonathan Grelier